IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> LEFEBVRE x BONNET, Calaisis
smorette
posté 08/02/2018 à 19:17
Message #1


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 279
Inscrit : 07/01/2008
Lieu : CALAIS
Membre no 6 476
Logiciel: Brother's Keeper




Bonjour

Je ne trouve pas le mariage entre Jean Charles LEFEBVRE et Marie Catherine Françoise Ide BONNET.
Il est né le 29 décembre 1764 à Coulogne et est décédé le 06 mars 1833 à Oye-Plage.
Elle est née le 31 décembre 1776 à Boucres et est décédée le 06 décembre 1836 à Oye-Plage.
Ils ont leur premier enfant le 23 février 1801 à Oye-Plage. Elle a donc 24 ans. Ils ont peut-être eu d'autres enfants avant ailleurs ...
J'ai écumé les TD de toutes les communes alentours en vain ...
Quelqu'un a-t-il eu plus de chance que moi ?
Cordialement
Sylvain MORETTE

Ce message a été modifié par smorette - 08/02/2018 à 19:17.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vlecuyer
posté 08/02/2018 à 20:22
Message #2


Plume d'Argent 2009
*******

Groupe : Animateur
Messages : 18 499
Inscrit : 30/06/2006
Lieu : Nancy
Membre no 1 682
Logiciel: Reunion




Bonsoir Sylvain,

Citation (smorette @ 08/02/2018 à 19:17) *
Ils ont leur premier enfant le 23 février 1801 à Oye-Plage
soit le 4 Ventôse IX, il est donc très possible que les parents se soient mariés en l'an VII ou VIII. L'acte de mariage devrait alors avoir été enregistré au chef-lieu de canton, i.e. à Calais pour Coulogne (2MIECR 193A/16) ou à Nouvelle-Église pour Oye (2MIECR 623/1), dans des registres spéciaux : les avez-vous consultés également ?

Sinon, il reste les registres paroissiaux, qui n'ont pas été numérisés après 1792 mais qui sont consultables aux AD.

Bonnes recherches,


--------------------
Vincent
Go to the top of the page
 
+Quote Post
smorette
posté 08/02/2018 à 21:34
Message #3


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 279
Inscrit : 07/01/2008
Lieu : CALAIS
Membre no 6 476
Logiciel: Brother's Keeper




Bonsoir Vincent

Ces registres spéciaux ne sont consultables qu'à Dainville je suppose ?

J'ai consulté une très grande partie des registres sur les cantons de Calais, Guines, Audruicq ... En vain.

Jean Charles Lefebvre LEFEBVRE était cultivateur. Vu son âge, il est peu probable qu'il fût enrolé dans les armées révolutionnaires et/ou napoléoniennes et que le mariage se soit produit ailleurs ... Mais sait-on jamais ???
Marie Catherine Bonnet BONNET, née le 31 décembre 1776, ne peut s'être mariée avant 1792 logiquement. Le mariage a dû donc avoir eu lieu après l'instauration de l'Etat civil révolutionnaire.
Il doit donc forcément apparaître sur les tables décennales ...
Étonnant de ne pas retrouver ce mariage ... Il doit y avoir une histoire là dessous ... Ils n'ont que 12 ans d'écart, ce qui n'est pas si important que cela pour l'époque.

Il est plus difficile parfois de retrouver un décès ou un baptême qu'un mariage, mais là ...
Si quelqu'un tombe dessus, je suis preneur ! laugh.gif

Cordialement
Sylvain MORETTE

Ce message a été modifié par dlarchet - 08/02/2018 à 23:12.
Raison de l'édition : :) patronymes "toujours" en majuscules SVP
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vlecuyer
posté 09/02/2018 à 08:16
Message #4


Plume d'Argent 2009
*******

Groupe : Animateur
Messages : 18 499
Inscrit : 30/06/2006
Lieu : Nancy
Membre no 1 682
Logiciel: Reunion




Bonjour Sylvain,

Citation (smorette @ 08/02/2018 à 21:34) *
Ces registres spéciaux ne sont consultables qu'à Dainville je suppose ?
ah non, ils ont été photographiés dans les années 1980 et les images sont visibles en ligne sous les références que je vous indique :
Citation (vlecuyer @ 08/02/2018 à 20:22) *
à Calais pour Coulogne (2MIECR 193A/16) ou à Nouvelle-Église pour Oye (2MIECR 623/1)
et qui apparaissent aussi quand vous faites une recherche par commune, le site des AD vous propose, généralement en 1er, le registre du chef-lieu de canton correspondant (essayez avec Oye, vous verrez, on vous propose Nouvelle-Église pour les ans VII et VIII).

Néanmoins :
. si vous fouillez ce forum, vous y trouverez un grand nombre de mariages de cette période qui sont avérés mais mystérieusement introuvables dans l'état civil, la seule explication à peu près logique mais invérifiable est une "négligence" des époux qui n'auraient pas su/pu/voulu se déplacer audit chef-lieu pour enregistrer leur mariage (la mesure a d'ailleurs vite été abandonnée, elle n'a pas duré 2 ans)
. mais si le mariage civil est introuvable, le mariage religieux a toutes les chances d'avoir été enregistré dans les registres paroissiaux ; par contre, et je trouve que c'est très regrettable car ils sont bien plus instructifs avec leurs témoins/parrains/marraines que l'état civil très formel, ces registres paroissiaux n'ont pas été photographiés au-delà de 1792, et donc ne sont pas consultables en ligne, seulement aux AD.

Bonnes recherches,


--------------------
Vincent
Go to the top of the page
 
+Quote Post
smorette
posté 09/02/2018 à 11:13
Message #5


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 279
Inscrit : 07/01/2008
Lieu : CALAIS
Membre no 6 476
Logiciel: Brother's Keeper




Merci pour cette réponse. Je continue les recherches ...

Ce message a été modifié par smorette - 09/02/2018 à 11:13.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
fpringarbe
posté 09/02/2018 à 14:02
Message #6


Expert
******

Groupe : Bienfaiteur
Messages : 3 761
Inscrit : 02/03/2007
Membre no 3 289
Logiciel: Heredis




Bonjour Sylvain,

Bonjour Vincent,


Ce mariage ne figure pas parmi les mariages du Pas de Calais An7 / An8 chefs lieux de canton que j'ai relevés.

Il doit se trouver dans les registre paroissiaux.



Cordialement.

Françoise

Go to the top of the page
 
+Quote Post
smorette
posté 09/02/2018 à 17:07
Message #7


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 279
Inscrit : 07/01/2008
Lieu : CALAIS
Membre no 6 476
Logiciel: Brother's Keeper




Bonjour Françoise.

J'en étais arrivé à la même conclusion ...
Il me faudra donc consulter les mariages paroissiaux de Boucres d'où elle est originaire ou de Coulogne, sa ville d'origine à lui, pour espérer trouver la réponse ...
Les registres paroissiaux sont si je ne me trompe à Dainville.
Se peut-il que les églises communales aient pu garder leurs registres ou des doubles ?
Doit-on se rendre dans les archives diocésaines sinon ?
Cordialement
Sylvain
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mhenon
posté 09/02/2018 à 19:49
Message #8


Expert
******

Groupe : Érudit
Messages : 1 193
Inscrit : 29/06/2006
Lieu : Rinxent
Membre no 1 678
Logiciel: GeneaTique




Bonsoir à tous,
bonsoir Sylvain,

Citation
Sinon, il reste les registres paroissiaux, qui n'ont pas été numérisés après 1792 mais qui sont consultables aux AD.

Aux AD 62 à Dainville - Archives déposées de l'évêché d'Arras :

Pour certaines paroisses :
Constaté : les registres déposés commencent au concordat, voire même en 1803.
Penser à la sous-série 9 J BB (1792-1801).
La sous-série : 9 J/P a été recotée 74 J sur le modèle suivant :
9 J 1 P 1 devient ---> 74 J 1/1
(le numéro de la paroisse et celui de l’article ne change pas)


Pour info : Les paroisses : Hames-Boucres et Coulogne sont restées dans la série 9 J

9 J : Archives de l'évêché d'Arras : registres de catholicité
Dates extrêmes : 1792-1929
Importance matérielle : 376 ml en 2005
Présentation du contenu
Registres de catholicité, actes reconstitués (9 J 1-138) ou clandestins (9 J BB) de 1792 à 1801, et actes postérieurs au Concordat.
Modalités d'accès
Accès libre pour les actes de plus de 120 ans.
Instrument de recherche
Répertoire numérique, en cours depuis 1954 pour 9 J ; plus 6 p. dactylographiées pour 9 J BB.

74 J : Archives de l'évêché d'Arras : archives paroissiales déposées

Dates extrêmes : XVIe-mi XXe siècles
Importance matérielle : 210 ml
Présentation du contenu
Archives paroissiales antérieures au Concordat (délibérations des conseils de fabrique, comptabilité, titres de propriété des paroisses, des confréries et des fondations charitables, registres de catholicité d'époque révolutionnaire) et postérieures à 1801 (registres de catholicité, délibérations des conseils de fabrique, notes historiques dits "registres historiques" des paroisses, registres d'obits et d'associations de dévotion, dossiers de gestion immobilière et patrimoniale des fabriques). Soit 587 fonds déposés.
La sous-série ne s'accroît plus depuis 2004, le service diocésain des archives ayant pris le relais des archives départementales.
Modalités d'accès
Accès libre sauf registres de catholicité de moins de 100 ans. Reproduction libre sauf actes de catholicité de moins de 100 ans et sauf documents signalés (mauvais état, confidentialité des opinions religieuses au XXe siècle).
Instrument de recherche
Répertoire numérique, par différents auteurs, 1967-2002.

Bonnes recherches.

Bien cordialement.
Michel

Ce message a été modifié par mhenon - 10/02/2018 à 11:26.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
smorette
posté 10/02/2018 à 15:02
Message #9


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 279
Inscrit : 07/01/2008
Lieu : CALAIS
Membre no 6 476
Logiciel: Brother's Keeper




Bonjour

Merci beaucoup à Michel pour ces précisions.

Cordialement
Sylvain
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 25 05 2018 à 06:24