IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> DEZITTER x BAVELAERT, Rexpoëde
pgrossier
posté 24/01/2018 à 12:24
Message #1


Initié
****

Groupe : Membre +
Messages : 160
Inscrit : 03/06/2012
Membre no 14 721
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour à tous ,

Aujourd'hui c'est pour une traduction pour le mariage de

DEZITTER Jean x BAVELAERT Véronique en 1733 à Rexpoëde

Que je suppose être : REXPOEDE > 5 Mi 030 R 012 F° 79/84 ( Folio à droite , 4iéme en partant du bas)

Merci mille fois

Pascal
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dlourme
posté 25/01/2018 à 10:54
Message #2


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 592
Inscrit : 03/04/2011
Membre no 13 493
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour Pascal,

Voici, voici… En fait, l’acte demandé est le 2e acte de la page 80, avec le même curé rédacteur que dans l’acte que je vous ai transcrit avant-hier, et donc avec les mêmes formules, et la même écriture… Écriture un peu difficile certes, mais très esthétique, avec de magnifiques boucles sur les « b » et sur certains « e » minuscules. De la calligraphie pour initiés !

Anno Domini millesimo septingentesimo trigesimo tertio, die vigesima quarta septembris, coram me subscripto et testibus, inierunt matrimonium Jo(ann)es Bap(tis)ta DE ZITTER et Veronica BAEVELAERS. Testes fuere Jacobus BAUDE et Michael DE PREZ.
JP PAUWELS pastor

L’an du Seigneur 17339, le 24e jour de septembre, devant moi soussigné et les témoins, entrèrent dans le mariage Jean-Baptiste DE ZITTER et Véronique BAEVELAERS ; les témoins furent Jacques BAUDE et Michel DE PREZ.
JP PAUWELS curé

Je ne suis pas tout à fait sûr du nom du 1er témoin : BAUDE ; peut-être faut-il lire « BAUDEN » (il semble qu’il y ait une lettre après le « e »…
En revanche, le « BAEVELAERS » est l’équivalent de « DE BAEVELAER » (les spécialistes de flamand sauraient expliquer pourquoi le « De » du début peut être remplacé par un « s » final…

Cordialement.

Damien
Go to the top of the page
 
+Quote Post
pgrossier
posté 25/01/2018 à 12:06
Message #3


Initié
****

Groupe : Membre +
Messages : 160
Inscrit : 03/06/2012
Membre no 14 721
Logiciel: Aucun de précis




Après examen

je pense plutôt qu'il s'agit du :

REXPOEDE > 5 Mi 030 R 012 F° 80/84 (gauche , 2ieme haut de page)

Le 24 Septembre 1733

Pascal
Go to the top of the page
 
+Quote Post
pgrossier
posté 25/01/2018 à 23:33
Message #4


Initié
****

Groupe : Membre +
Messages : 160
Inscrit : 03/06/2012
Membre no 14 721
Logiciel: Aucun de précis




Merci Damien pour cette traduction

Pardon encore pour cette nouvelle sollicitation
Il s'agissait donc bien du folio 80 ( je progresse wink.gif )

En ce qui concerne le nom du 1er témoin, il doit s'agir de BAUDEN ( je distingue le dessin du "n" ) mais ce n'est pas évident
car si la calligraphie était jolie, elle n'est pas très lisible ...
Je remarque que vous "francisez" les noms comme Jacobus en Jacques et Michael en Michel , cette pratique que j'utilise aussi d'ailleurs a déclenché des "foudres" chez nos amis belges
qui partent du principe pas faux que c'est plus compliqué de retracer par la suite la généalogie comme je débute, je souhaiterai savoir quelle est la bonne pratique

Cordialement
Pascal

PS: C'est bizarre mais j'ai posté mon 2ieme message ce jour à 12:06 mais je n'avais pas sur le forum vu le votre pourtant posté à 10:54
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dlourme
posté 28/01/2018 à 19:27
Message #5


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 592
Inscrit : 03/04/2011
Membre no 13 493
Logiciel: Aucun de précis




Bonsoir Pascal.

A propos des prénoms en latin, c'est une question que je n'ai jamais résolue :

-non pas tant le fait que les généalogistes belges laissent la forme telle quelle : pourquoi pas?, c'est une question de convention... je ne sais pas s'il y a une pratique bien définie pour les généalogistes...

-mais plutôt le fait qu'au XVIIIe siècle au moins, le plus souvent les habitants du pays de langue flamande signaient leur nom en mettant le prénom à la forme latine ; j'imagine, pourtant, que les intéressés parlaient flamand et non latin, et leurs prénoms ont bien une forme flamande (comme j'ai pu le voir dans les registres écrits parfois en flamand, à Steenwerck ou à Avelgem, pour ceux que j'ai eu moi-même l'occasion de consulter).
Et cela alors qu'en pays francophone, à ma connaissance, on emploie le français pour signer son prénom...
A titre historique, ça m'intéresserait beaucoup d'en savoir plus. Peut-être, dans les écoles qu'ils fréquentaient, leur enseignait-on à faire ainsi : mais pourquoi en pays flamand seulement ?

Cordialement.

Damien
Go to the top of the page
 
+Quote Post
pgrossier
posté 28/01/2018 à 22:50
Message #6


Initié
****

Groupe : Membre +
Messages : 160
Inscrit : 03/06/2012
Membre no 14 721
Logiciel: Aucun de précis




Bonsoir,
très intéressant effectivement

Une hypothèse comme une autre :
En pays flamand le fait de mettre le prénom en latin n'était-il pas une sorte de "rébellion" face <<l'envahisseur>> français
car j'ai pu remarquer que les prénoms du début 19ième étaient souvent francisés jusqu'en 1824 à peu près
mais c'est juste une réflexion

Cordialement
pascal
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 16 08 2018 à 03:11