IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> COURCOL (de BAILLENCOURT dit COURCOL), Ayette
ovanderhacgen
posté 05/01/2018 à 01:33
Message #1


Plume de Bronze 2016, 2014
******

Groupe : Animateur
Messages : 2 345
Inscrit : 12/02/2014
Membre no 16 920
Logiciel: GeneWeb




Bonsoir à toutes et tous,

J'aurais besoin d'un sérieux coup de pouce pour la traduction de l'épitaphe d'Anne COURCOL :

JOAN. RICHARDOTVS, eqves, Philippo II, Regi Catholico à rerum statvs et secretis, et Arthesiæ prœses, mortis havd immemor, ANNA CORCOLLE DE BAILLENCOVRT, amantissime conjvgi, jam mortvæ et sibimoretvro, P...
Vixere illa annos IX nvpta XLà, hic ... obiere avtem, illa V. oct. MDDXCV ... hic ...vtrique viator benè precarè.
ANNÆ CORCOLLE DE BAILLENCOURT, femina lectissimæ ac pientissimæ morbvsqve ac vitæ integritatæ claræ, qvœ dvm anxiam cari Mariti cvram gerit, ad Çastra obsidionis cameraci profecta, ibiqve morbo correpta annum œtat, agens XLIX e vivis excessit.
JOANNES RICHARDOTVS Philippi Regis a rervm statvs et secretis consiliis, et Arthesiæ Prœses dvlciss. conjvgi. conjvx mæstiss. poss. obiit V. oct. anno MD. VC.

A part les noms, les dates et les lieux, je ne comprend pas grand chose et la traduction automatique ne donne qu'un charabia incompréhensible.


--------------------
Cordialement,
Olivier
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dlourme
posté 07/01/2018 à 21:29
Message #2


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 502
Inscrit : 03/04/2011
Membre no 13 493
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour Olivier,

Effectivement, telle quelle cette épitaphe est assez obscure, et un traducteur automatique n'a aucune chance d'être compétent !
Je ne sais d’où elle est tirée : j’aurais aimé la recouper avec une source imprimée, mais une recherche rapide sur le réseau internet ne semble rien donner…
Cette pierre tombale existe-t-elle encore, est-elle encore lisible ? Il y a plusieurs passages peu cohérents et sans doute mal lus.

Voici ce que je pense pouvoir comprendre, en rectifiant ce qui doit l’être, et en modernisant l’orthographe :

JOAN(NES) RICHARDOTUS, eques, Philippo II Regi Catholico a rerum status et secretis, et Arthesiæ præses, mortis haud immemor :
Jean RICHARDOT, chevalier, conseiller d’État et du conseil secret pour le roi catholique Philippe II et président [du Conseil] d’Artois, non oublieux de la mort

ANNÆ CORCOLLE DE BAILLENCOURT, amantissimæ conjugi, jam mortuæ et sibi morituro, P... :
Pour son épouse très aimante Anne COURCOL DE BAILLIENCOURT déjà morte et pour lui destiné à mourir, …

Vixere illa annos IX nupta XL a, hic ... obiere autem, illa V. oct. MDXCV ... hic ...utrique, viator bene precare :
Ils vécurent, elle mariée 9 ans, 40… ( ? ?), lui … ; et ils moururent, elle le 5 octobre 159., lui le …, … l’un et l’autre ; passant, prie bien [pour eux]

ANNÆ CORCOLLE DE BAILLENCOURT, feminæ lectissimæ ac pientissimæ moribusque ac vitæ integritate claræ, quæ dum anxiam cari Mariti curam gerit, ad Castra obsidionis Cameraci profecta, ibique morbo correpta annum ætate agens XLIX e vivis excessit :
A Anne COURCOL de BAILLIENCOURT, femme très instruite et très pieuse, renommée pour son intégrité de mœurs et de vie ; ayant un soin anxieux pour son cher époux, elle était partie pour le siège de la place de Cambrai quand elle quitta le séjour des vivants, abattue par la maladie, dans la 49e année de son âge.

JOANNES RICHARDOTVS Philippi Regis a rerum status et secretis consiliis, et Arthesiæ Præses, dvlcis(imæ) conjugi, conjux mæstis(simus) poss. obiit V. oct. anno MDXC. :
Jean RICHARDOT, conseiller d’État et du conseil privé du roi Philippe et président d’Artois, époux très affligé, à sa très douce épouse, …, mourut le 5 octobre de l’année 159.

Pour pouvoir compléter les trous ou les incertitudes, il faudrait une relecture de l’épitaphe elle-même, ou une nouvelle transcription si c’était possible.

A part les dates tronquées, je crois cependant que l’essentiel de l'inscription se trouve transcrit et compris.

Cordialement.

Damien
Go to the top of the page
 
+Quote Post
ovanderhacgen
posté 07/01/2018 à 22:15
Message #3


Plume de Bronze 2016, 2014
******

Groupe : Animateur
Messages : 2 345
Inscrit : 12/02/2014
Membre no 16 920
Logiciel: GeneWeb




Bonsoir Damiens,

Merci beaucoup pour cette traduction !

Citation (dlourme @ 07/01/2018 à 22:29) *
Je ne sais d'où elle est tirée : j'aurais aimé la recouper avec une source imprimée, mais une recherche rapide sur le réseau internet ne semble rien donner.

Voici la source : http://www.gennpdc.net/lesforums/uploads/1..._273_115944.jpg tiré de la Généalogie de la famille Courcol dite de Baillencourt, par Amédée de Ternas & Paul-Armand du Chastel de la Howardries-Neuvireuil.
Citation (dlourme @ 07/01/2018 à 22:29) *
Cette pierre tombale existe-t-elle encore, est-elle encore lisible ? Il y a plusieurs passages peu cohérents et sans doute mal lus.

L'épitaphe d'Anne de BAILLENCOURT se trouvait à Bruxelles dans l'église (collégiale aujourd'hui cocathédrale) des saints Michel et Gudule, en haut du cœur. Je ne sais pas si elle existe encore.


--------------------
Cordialement,
Olivier
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 19 02 2018 à 20:56