IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Encore un mot "bizarre" ....
dsalembier
posté 03/01/2018 à 14:23
Message #1


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 216
Inscrit : 24/05/2006
Membre no 1 568
Logiciel: Aucun de précis




Oh, encore des mots "bizarres" qui me reviennent en tête .....
Comme quand ma mère sortait un "couet" pour faire la cuisine ... c'est une casserole mais pourquoi couet ??
Et le soir, on allait fermer le "glin" (petit portillon en bois donnant accès à l'entrée d'une propriété). D'où vient ce mot ??
Et la fenêtre, s'l faisait trop chaud, on ouvrait un "crin". (Pourquoi crin ?)
Et la température extérieure : il fait "cru" (pourquoi cru ?)
Et dans la maison, il fallait quelquefois aller "à pied de bas" pour ne pas faire de bruit ? et pourquoi pas à pied de chaussette ??

C'est assez amusant ces diverses "expressions", non ?

Bonne année à "tertousse" .... (mais c'est encore un mot inexpliqué, non ?)

Go to the top of the page
 
+Quote Post
aftassin
posté 04/01/2018 à 11:52
Message #2


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 380
Inscrit : 26/10/2007
Lieu : Tournai
Membre no 5 691
Logiciel: Heredis




Bonjour,

Un essai d'explication, et l'équivalent en wallon (si je peux me permettre...) :

Citation (dsalembier @ 03/01/2018 à 14:23) *
c'est une casserole mais pourquoi couet ??

Une casserole avec une queue (un poêlon en wallon), par opposition à la casserole avec deux poignées ?

Citation (dsalembier @ 03/01/2018 à 14:23) *
Et la fenêtre, s'l faisait trop chaud, on ouvrait un "crin". (Pourquoi crin ?)

On ouvrait d'un cran ? il y a des systèmes qui permettent de graduer l'ouverture (les espagnolettes ?)
En wallon : "une craille".

Citation (dsalembier @ 03/01/2018 à 14:23) *
Et la température extérieure : il fait "cru" (pourquoi cru ?)

Parce que cru c'est froid, et cuit c'est chaud ? On le dit aussi en wallon.

Citation (dsalembier @ 03/01/2018 à 14:23) *
Et dans la maison, il fallait quelquefois aller "à pied de bas" pour ne pas faire de bruit ? et pourquoi pas à pied de chaussette ??

Je pense que les chaussettes sont assez récentes, d'ailleurs on trouve de nombreux "faiseurs de bas" dans les actes.
Mais on dit aussi "à pied de chaussette" aux petits enfants qui n'ont pas mis leurs chaussons (c'est interdit dans l'escalier !).

Mais il y a probablement des explications plus sérieuses, qui remontent à des étymologies plus lointaines.

Cordialement,
Annie-Françoise
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jvasseur
posté 04/01/2018 à 13:40
Message #3


Plume d'Or 2017, 2016 & 2015
******

Groupe : Membre +
Messages : 9 614
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour,

Ne pas croire que "Tertous" est un mot limité au ch'ti...
On le rencontre également en Anjou.
Citation
Adjectif et pronom indéfini, même forme au masculin et au pluriel.
En Anjou, tertous (ou tortous, teurtous) signifie tous en français.
Pour saluer la compagnie, « salut mes chers tertous ».

Exemples :
- Dans une gavotte des Mauges pour avant-deux,
« acourrez, acourrez tertous, j’avons la vèse et le veusou »

- Dans une chanson de la région de Chalonnes,
« voèci la Saint Jean, tertous les amants vont à l’assembiée ».
Terme que l'on trouve dans d'autres régions.


Quant aux autres expressions, un peu de bon sens suffit parfois à les comprendre...
Il faut se méfier de l'orthographe plus ou moins approximative d'aujourd'hui comme pour "crin", les sons "an" étant plus ou moins ouverts ou fermés selon les secteurs.

Ceci dit, à ma connaissance, "un couet" est un faitout (en terre).... Patois de Quiévy ...
"Viens minger maloute, i reste du lapin aux pronnes et au rogins dins ch’couet."
(Viens manger mon garçon, il reste du lapin aux prunes et aux raisins dans le faitout).

Quant à l'expression "un air cru", on la rencontre en bon vieux français au XVIII°.
Citation
Tu sçais que l'air du matin est un air cru, un air neuf, & que mes poumons sont
usez

---- Charles Rivière DUFRESNY Oeuvres - Volume 1 - Page 274 (1747) ----

L'expression "il fait cru" se rencontre également en Suisse. Voir http://www.pierrelaszlo.com.
Citation
il fait cru: au sens de «il fait froid et humide». L’expression remonte, semble t’il, à Froissart, qui était originaire des Flandres. Je l’ai retrouvée, non sans délice, à Lausanne. Que les Vaudois et les Wallons aient en partage des manières de parler atteste d’une très ancienne communauté, qui fut politique tout un temps, celui de la Grande Bourgogne.

L'expression est parfois renforcée par "Il fait cru... Oui, il fait pas gras !"
On peut penser que cette locution désigne le fait que la fraîcheur est vive, non altérée (donc crue). La locution qui signifie qu'il fait froid et humide, s'utilise également en Suisse, au Québec et en Acadie. Elle appartient donc à un fonds roman commun, qui remonte au Moyen-Âge. Certaines communautés francophones ont conservé des mots qui avaient cours autrefois en France, mais qui ont fini par disparaître.

Joël

Ce message a été modifié par jvasseur - 04/01/2018 à 14:08.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 24 04 2018 à 09:54