IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Expression du Nord.
dsalembier
posté 04/09/2017 à 15:04
Message #1


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 216
Inscrit : 24/05/2006
Membre no 1 568
Logiciel: Aucun de précis





Dans le même ordre d'idée que ci-dessus, que signifie ou d'où vient l'expression :

"Il règne une chaleur de bête" ?

D'où vient le mot du Nord : une nochère (signifiant un chaîneau pour l'écoulement des eaux de toitures) ?

Merci et à bientôt. Dominique.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jvasseur
posté 04/09/2017 à 15:22
Message #2


Plume d'Or 2017, 2016 & 2015
******

Groupe : Membre +
Messages : 9 606
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour Dominique,


Voici la signification du mot NOCHERE qui ne semble pas propre au Nord.
Citation
A.− Conduite formée de deux ou trois planches assemblées et destinée à l'écoulement de l'eau d'un toit; p. ext., gouttière permettant l'écoulement d'un liquide quelconque. Lorsque la masse-cuite a acquis la consistance convenable; on la verse à l'aide d'une nochère de distribution dans des formes coniques en tôle galvanisée (Rouberty, Sucr., 1922, p.92).

B. − Vitrage garni de plomb placé sur le toit d'un édifice. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
Prononc.: [nɔ ʃ ε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1. 1260 a. pic. nokere «gargouille» (Villard de Honnecourt, Album, éd. H. R. Hahnloser, 62 Mr. 3, p.165); début xives. nochiere (Pamphile et Galathée, 266 ds T.-L.); 2. 1390 pic. nockiere «gouttière» (Arch. Nord B 5714, fol. 9 ds IGLF); 1873 nochère (Avranchin, 30 nov. ds Littré Suppl.). Dér., à l'aide du suff. -ière (-ier*), de l'a. pic. noc «auge destinée à recevoir les eaux de pluie; gouttière» (dep. 1220, doc. Arch. de Douai ds Gdf. et T.-L.), du lat. vulg. *naucum, masc. tiré de *navica «petit bateau», dér. dimin. de navis «bateau» (v. noue2).

---------- Sources : Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CRNTL) -----------

Etymologie : Bas-lat. noccus, nocqueria, petit canal


Quant à l'expression "Il règne une chaleur de bête", il serait plus correct d'utiliser l'expression "sous une chaleur de bête".
Par allusion aux grosses chaleurs qu'endurent les bêtes l'été sans transpirer.Par extension, l'expression signifie "il fait une chaleur que seules les bêtes peuvent supporter".

Cordialement,
Joël

Ce message a été modifié par jvasseur - 04/09/2017 à 15:58.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 22 04 2018 à 23:13