IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> TAFFIN x COUPIN, Locon
jvasseur
posté 06/07/2019 à 20:38
Message #1


Plume d'Or 2018, 2017, 2016 & 2015
*******

Groupe : Membre +
Messages : 12 475
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour,


Je cherche à appréhender l'entourage du couple François TAFFIN x Marie Josèphe COUPIN demeurant à Locon dans la première moitié du XVIII°.

Une épitaphe rappelant leur souvenir était autrefois visible dans le presbytère de Locon. (marbre blanc de 0 m,70)

CI
DEVANT
GISENT LES CORPS
DE FRANCOIS
TAFFIN
CLERC & MRE DECOLE DE CE
LIEU DECEDE LE 8 DE 9BRE 1752 AGE
DE 68 ANS ET DE MARIE JOSEPHE
COUPIN
SON EPOUSE DECEDEE LE 16 DE
JANVIER 1744 AGEE DE SOIXANTE
NEUF ANS
PRIEZ DIEU POUR LE REPOS DE LEURS
AMES ET CELLES DE LEURS
ENFANS
REQUIESCANT
IN PACE AMEN


---- Epigraphie du département du Pas-de-Calais - Arrondissement de Béthune - Canton de Béthune - Locon page 64 ----


Avec mes remerciements,
Joël

Ce message a été modifié par jvasseur - 06/07/2019 à 20:39.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
clombard
posté 07/07/2019 à 15:06
Message #2


Expert
******

Groupe : Membre +
Messages : 2 700
Inscrit : 05/06/2009
Membre no 10 590
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour,

Il y a erreur pour le décès de Marie Joseph COUPIN .
C’est le 16/1/1745 à Locon. « Marie Joseph COPIN alliée en premières nopces à Nicolas LEFRANCQ, clercq de cette paroisse et en secondes à François TAFFIN aussi clercq de cette dite paroisse »
Témoins son mari et son fils Barthélémy François TAFFIN, curé de Willerval

Cordialement
Claudine

Ce message a été modifié par clombard - 07/07/2019 à 15:06.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jvasseur
posté 07/07/2019 à 16:04
Message #3


Plume d'Or 2018, 2017, 2016 & 2015
*******

Groupe : Membre +
Messages : 12 475
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour Claudine,


Merci pour le rectificatif... Comme quoi, il faut toujours vérifier par ailleurs !
Je note donc la présence d'un fils, Barthélémy François TAFFIN, curé de Willerval.

La mère de François TAFFIN serait apparemment Marie Anne CARPENTIER, décédée à Locon le 19 Août 1753.

Cordialement,
Joël
Go to the top of the page
 
+Quote Post
clombard
posté 08/07/2019 à 07:44
Message #4


Expert
******

Groupe : Membre +
Messages : 2 700
Inscrit : 05/06/2009
Membre no 10 590
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour,

Il suffit de lire l’acte de + de Marie Anne CARPENTIER pour voir que l’info est fausse....
L’acte de + de François TAFFIN à la date indiquée dans l’épitaphe donne un autre fils de François qui deviendra clerc comme son père et qui épouse à Locon une fille de clerc.....Monde très fermé !

Cordialement
Claudine
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jvasseur
posté 08/07/2019 à 13:46
Message #5


Plume d'Or 2018, 2017, 2016 & 2015
*******

Groupe : Membre +
Messages : 12 475
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour Claudine,


Merci pour les précisions apportées.


Jean François TAFFIN, clerc laïc, demeurant à Locon & Marie Antoinette SION engendreront entre autres une fille prénommée Marie Ange Joseph, baptisée le 02/08/1760 à Locon.

Mésalliance ou pas, Marie Ange Joseph TAFFIN, petite-fille donc de notre François, épouse le 16/07/1797 à Locon Pierre François CARDON, journalier, demeurant à Bailleul.


Cordialement,
Joël

Go to the top of the page
 
+Quote Post
clombard
posté 13/07/2019 à 22:59
Message #6


Expert
******

Groupe : Membre +
Messages : 2 700
Inscrit : 05/06/2009
Membre no 10 590
Logiciel: Aucun de précis




Bonsoir Joël,

Les filles de clerc savaient signer et sans doute écrire mais le métier de clerc n’était pas pour elles....Elles étaient souvent journalières.
C’est le cas de Jeanne Joseph fille du couple TAFFIN X COUPIN.
Elle épouse Pierre FrançoisJoseph DUMETZ le 27/9/1746 à Locon

Les garçons de Jean François TAFFIN X Marie Antoinette SION ont suivi la voie de leur père ou de leur oncle.
Un fils Antoine Joseph(o 9/4/1750 à Locon) est clerc de Fleurbaix , il y épouse Elisabeth DU PORTAIL le 24/10/1781 et épouse en 2ndes noces Henriette BOURGEOIS le 1/9/1790 à Steenwerck

Au + à Fleurbaix de cet Antoine Joseph (ou Antoine François) TAFFIN le 16/7/1810 les témoins sont ses deux frères:
-Barthélémy François (b. 23/2/1748 Locon) curé de Sainghin en Weppes
-Louis Archange instituteur à La Gorgue
Louis Archange TAFFIN X Marie Claire DEFRANCE 19/5/1790 Locon

A noter que le premier mari, Nicolas Martin LEFRANCQ, de Marie Joseph COUPIN apparait comme clerc dans le registre de Locon jusqu’au 22/4/1705 et le 7 novembre 1705 le clerc est Adrien COUPIN (sans doute un parent de Marie Joseph)
Nicolas LEFRANCQ est donc décédé ou n’était plus capable d’être clerc en 1705
Les registres de Locon s‘arrêtent en 1707, le mariage TAFFIN X COUPIN est probablement postérieur.

Cordialement
Claudine
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jvasseur
posté 14/07/2019 à 08:24
Message #7


Plume d'Or 2018, 2017, 2016 & 2015
*******

Groupe : Membre +
Messages : 12 475
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour Claudine,


Merci pour cet apport qui vient consolider l'entourage et la descendance de François TAFFIN x Marie Josèphe COUPIN.

Petit aparté... Pour parler salaire.

▣ Cet édit du 13 décembre 1698 du roi Louis XIV laisse à penser que le clerc pouvait percevoir annuellement jusqu'à 150 livres par an.
Ce qui l'obligeait en principe à avoir une autre activité.

«Voulons, que l’on établisse autant qu’il sera possible des maîtres et des maîtresses dans toutes les paroisses où il n’y en a point, pour instruire tous les enfants du catéchisme et des prières qui sont nécessaires et nommément ceux dont les pères et mères ont fait profession de la religion prétendue réformée... comme aussi pour apprendre à lire et même à écrire à ceux qui pourraient en avoir besoin ; et que dans tous les lieux où il n’y aura point d’autres fonds, il puisse être imposé sur tous les habitants la somme qui manquera pour leur subsistance jusqu’à celle de 150 livres par an pour les maîtres, et 100 livres pour les maîtresses...
Enjoignons à tous les pères et mères, tuteurs et autres personnes qui sont chargées de l’éducation des enfants, de les envoyer aux dites écoles et au catéchisme jusqu’à l’âge de quartorze ans et nommément les fils des anciens protestants...»


▣ Mais une délibération de la communauté de Gommecourt en date du 10 décembre 1786 nous révèle une toute autre réalité.
Elle a pour objet la nomination d’un clerc laïque et passe en détails les obligations que devra remplir le clerc à l’occasion de ses tâches, à savoir…

¤ Le clerc doit chanter tous les offices
¤ Il doit sonner l’angélus lui-même, matin et soir.
¤ Il doit balayer l’église et la sacristie tous les samedis.
¤ Il doit assister le prêtre, jour et nuit.
¤ Il ne doit pas charger les écoliers de toutes ses tâches.
¤ Il doit balayer l’école tous les samedis.
¤ Il doit tenir l’école du 02 novembre jusqu’à la St Jean Baptiste (25 juin) de 7H30 à 11H00 et de 02H00 à 05H00 l’après-midi.
¤ Il doit faire le catéchisme tous les jours à l’école.


En retour, il recevra comme salaire 12 rasières de blé payées par le seigneur et les habitants de Gommecourt.
La communauté des paroissiens nomme comme clerc Pierre Joseph DUPUIS.

---- Sources : AD 62 registre notarié 4 E 18/12 f° 201 ----

Nota : une rasière de blé pèse entre 240 et 250 livres et est l'équivalent de 0,842 hl (Douai), 0,831 hl (Orchies). La rasière d'Arras (ou mencaud) équivaut à 86,30 litres pour le blé (le récipient est rempli à ras).
Le paiement en nature est un avantage non négligeable en cas de disette et de flambée des prix. Voir les cahiers des doléances des branches des paroisses de Téteghem, Ghyvelde et Uxem dépendant du Territoire de Dunkerque du 24 mars 1789.
Citation
9°- qu'attendu qu'actuellement le blé est à 40 et 41 (livres) la rasière, que ce prix étant excessif les pauvres sont obligés de vivre de fèves de cheval et d'avoine, il soit défendu d'exporter le blé hors du pays et qu'à l'avenir l'exportation de blé soit sévèrement défendue lorsqu'il sera à 24 livres la rasière.


Je suppose que dans certaines paroisses, le clerc laïque était en partie (ou en totalité) rémunéré par les habitants qui lui confiaient leurs enfants.

Cordialement,
Joël
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 23 09 2019 à 18:57