Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète : DUBOIS x HUTIN
GenNPdC - Genealogie Nord-Pas-de-Calais > Forums dédiés à l'actuel département du NORD > Douaisis

jmdubreucq
Bonjour à tous

Je recherche la teneur du contrat signé le 10 avril 1723 entre Jean François DUBOIS (+avant 14 janvier 1740 Férin ? - il est dit feu lors de la sépulture de son fils Philippe Antoine) et Marie Elisabeth HUTIN (née vers 1700 + 16 février 1784 à Férin)

Merci de votre aide

Jean-Marie
mengel
Bonjour

Contrat du 10 avril 1723 Tabellion de Douai

" Le 10 avril 1723 sont comparus Jean François Dubois manouvrier demeurant à Férin, fils de feu François, jeune homme à marier accompagné de Jean Dubois et de Jean Estienne Dubois , ses frères germains, et de Maximilien Grincourt son beau-frère d'une part :
Marie Elizabeth Hutin, fille de feu Jean, à marier, demeurante audit Férin, accompagnée de Charles Benoit Hutin son frère, et de Jean Charles Jamart, son oncle maternel d'autre part "

Est-ce que cela vous suffit ? ou voulez-vous les apports ?

Bien cordialement
Monique
jmdubreucq
Bonjour Monique, bonjour à tous

Merci pour ce contrat qui permet l'élargissement du cercle de famille
Citation (mengel @ 09/02/2017 à 10:25) *
voulez-vous les apports ?
oui, bien sûr. Cela permettra d'avoir une idée de la "richesse" des familles wink.gif

Auriez-vous, ou quelqu'un aurait-il/elle, les éventuels contrats de mariages des frères et sœurs pour espérer trouver les noms des mères ?
Jean DUBOIS fils de François x ???????????
Jean Estienne DUBOIS fils de François x ??????????
Maximillien GRINCOURT + Férin + 24/8/1752 Férin 72 ans x Marie Françoise DUBOIS + 13/8/1747 Férin 65 ans fille de François

Charles Benoît HUTIN + Férin 28 avril 1773 76 ans x Jeanne Françoise BRUNEAU
j'ai des présomptions de maternité sur Isabelle JAMART + 30/12/1740 Férin 71 ans donc née vers 1669 veuve de Jean Baptiste HUTIN dont les témoins à l'inhumation sont Pierre et Charles Benoît HUTIN ses fils ...

Au plaisir de vous lire

Jean-Marie
nhornar
Bonjour,

Antoinette TORELLE (pour Monique : 15/02/1721) ; suis à peu près certain que c'est la seule citation.

Mais aussi 19/06/1696...

Nicolas
mengel
Voici donc les apports :

Lui : son portement consiste en un quatrième d'un héritage de quatre couppes et demie situées audit Férin, sur la chaussée menant à Lécluse, allencontre de ses deux frères et de Marie Françoise Dubois , femme audit Maximilien Grincourt pour les trois autres quarts et le quart du futur se prendra dans l'endroit où se trouvent présentement deux places et où demeure Antoinette Tourelle, leur mère, lesquelles deux places, avec les petits effets qui s'y trouvent appartiendront au futur après le décès de sa mère, moyennant de payer aux dits frères et soeur 36 livres de France, soit chacun 12 livres. Il a été convenu que les futurs vivront avec ladite Tourelle, et, s'ils se séparaient d'elle, les deux places et effets, se partageront , après sa mort, entre les quatre enfants, et les futurs seront déchargés des 36 livres, et leur part ne sera désignée qu'après partage.

Elle : sa mère lui fournira, comme l'a déclaré ledit Charles, son frère, une vache, une paillasse, une paire de draps et un coussin de toile, le tout évalué 40 livres, et encore 30 livres en argent sitôt le mariage.

(passé devant les notaires royaux et hommes de fiefs du Hainaut résidant à Douai, signé Lenoir et Derousy)

Bonne lecture
Monique
mengel
Je n'ai pas trouvé d'autres CM concernant les frères Dubois
jmdubreucq
Bonsoir Monique, Nicolas, bonsoir à tous

Merci Monique pour ces portements, pas vraiment la grande richesse !
Mais on y trouve clairement indiquée l'identité de la mère des 4 enfants DUBOIS

Citation (nhornar @ 09/02/2017 à 15:45) *
Antoinette TORELLE (pour Monique : 15/02/1721) ; suis à peu près certain que c'est la seule citation.
Mais aussi 19/06/1696...
Nicolas, à quoi correspondent ces 2 dates ?
1721, ce pourrait être le contrat de mariage d'un des 3 frères ou sœur de Jean François ?
1696 le contrat François DUBOIS x Antoinette TO(U)RELLE ? ce qui permettrait sûrement de remonter encore une génération ?

Au plaisir de vous lire

Jean-Marie
nhornar
Jean Marie,

C'était dans le but d'aider Monique à vous aider ... comme elle ne manquera pas de le faire, je ne vais pas tourner autour du pot :-)

Le 15 février 1721 furent présents Estienne DUBOIS (m), jeune homme à marier de feu François et
d'encore vivante Antoinette TORELLE, demeurant à Férin, ass. et acc. de Jean François DUBOIS (m), son frère,
icelui comparant tant en son nom qu'en celui de ladite TORELLE, sa mère, de laquelle il se dit autorisé et envoyé
exprès, promettant de lui faire ratifier le présent contrat dès que sa santé lui permettra de se rendre en cette ville
d'une part ;
George HAVET (s), ménager demeurant à Gouy sous Bellonne, Marie Jeanne PLET (m), sa femme de
son mari autorisée, et Marie Françoise HAVET (m), leur fille à marier d'autre part.
APPORTS : Lui : son frère, au nom de sadite mère, lui donne , en avancement d'hoirie et de succession, la
quatrième partie d'un manoir contenant en totalité une rasière et deux quarreaux de terre situé audit Férin, tenant
d'un côté à l'héritage François MOLLET, d'autre à celui d'Antoine CORNILLE, et à la chaussée de Douai à
Lécluse, venant de la succession de leur feu père, et sur lequel ladite TORELLE a seulement droit de viager, ledit
quart donné à charge des rentes foncières et anciennes redevances à cette proportion ; ledit futur est aussi déchargé
de toutes dettes. Ce portement sera à rapporter en mont commun. Elle : ses père et mère promettent lui donner la
somme de 36 livres monnaie d'Artois avant 3 ans, plus une vache de poil noir et une génisse d'un an aussi de poil
noir sitôt le mariage, avec une paire de draps blancs, une couverte de laine et un chaudron de cuivre ; moyennant
quoi la future renonce à la succession immobiliaire de ses père et mère en faveur de George Charles HAVET, son
frère aîné. (Passé devant les notaires royaux de Flandres et d'Artois étant aussi hommes de fiefs du Hainaut
résidant à Douai, signé DEROUSY et LENOIR) (Liasse 1401)

Pour ce qui est de 1696, je pensais que ça pourrait vous intéresser d'en connaître le contenu, même si ça ne fait pas formellement avancer le schmilblick, mais ... on ne sait jamais

Le 19 juin 1696 (liasse 1387)
Vincent DUBOIS, fils de Jacques, manouvrier, et Françoise BRASART, fille de Melchior, sa femme,
François DUBOIS, leur fils à marier, tous demeurant au village de Férin,
Marie Barbe LANSEÀU, fille à marier de feus Julien et de Barbe DELILLE, assistée de Marie Anne
LANSEAU, sa soeur, d’Adrien DELILLE, son oncle, demeurant audit Férin, de Jean DELILLE, son oncle
demeurant à Goeulzin.
Elle : Françoise FAUCQUEUX, sa belle-mère.
Fait à Douai devant George EVRARD, notaire royal y résidant.

Nicolas
jmdubreucq
Bonsoir Nicolas, Monique, bonsoir à tous

Merci pour ces actes
donc 2 citations pour Antoinette TO(U)RELLE dont celle que vous m'apportez qui a fait tilt : Georges HAVET et Marie Jeanne PLET comptent déjà au nombre de mes sosas puisqu'aussi parents de Marie Marguerite x Thomas MAROILLE qui ont été évoqués dans plusieurs autres sujets sur ces forums ...

Je garde au frais le second contrat ... peut-être celui d'un premier mariage de François ?

Cordialement

Jean-Marie
gmilleville
Citation (nhornar @ 09/02/2017 à 18:53) *
Jean Marie,

C'était dans le but d'aider Monique à vous aider ... comme elle ne manquera pas de le faire, je ne vais pas tourner autour du pot :-)

Le 15 février 1721 furent présents Estienne DUBOIS (m), jeune homme à marier de feu François et
d'encore vivante Antoinette TORELLE, demeurant à Férin, ass. et acc. de Jean François DUBOIS (m), son frère,
icelui comparant tant en son nom qu'en celui de ladite TORELLE, sa mère, de laquelle il se dit autorisé et envoyé
exprès, promettant de lui faire ratifier le présent contrat dès que sa santé lui permettra de se rendre en cette ville
d'une part ;
George HAVET (s), ménager demeurant à Gouy sous Bellonne, Marie Jeanne PLET (m), sa femme de
son mari autorisée, et Marie Françoise HAVET (m), leur fille à marier d'autre part.
APPORTS : Lui : son frère, au nom de sadite mère, lui donne , en avancement d'hoirie et de succession, la
quatrième partie d'un manoir contenant en totalité une rasière et deux quarreaux de terre situé audit Férin, tenant
d'un côté à l'héritage François MOLLET, d'autre à celui d'Antoine CORNILLE, et à la chaussée de Douai à
Lécluse, venant de la succession de leur feu père, et sur lequel ladite TORELLE a seulement droit de viager, ledit
quart donné à charge des rentes foncières et anciennes redevances à cette proportion ; ledit futur est aussi déchargé
de toutes dettes. Ce portement sera à rapporter en mont commun. Elle : ses père et mère promettent lui donner la
somme de 36 livres monnaie d'Artois avant 3 ans, plus une vache de poil noir et une génisse d'un an aussi de poil
noir sitôt le mariage, avec une paire de draps blancs, une couverte de laine et un chaudron de cuivre ; moyennant
quoi la future renonce à la succession immobiliaire de ses père et mère en faveur de George Charles HAVET, son
frère aîné. (Passé devant les notaires royaux de Flandres et d'Artois étant aussi hommes de fiefs du Hainaut
résidant à Douai, signé DEROUSY et LENOIR) (Liasse 1401)

Pour ce qui est de 1696, je pensais que ça pourrait vous intéresser d'en connaître le contenu, même si ça ne fait pas formellement avancer le schmilblick, mais ... on ne sait jamais

Le 19 juin 1696 (liasse 1387)
Vincent DUBOIS, fils de Jacques, manouvrier, et Françoise BRASART, fille de Melchior, sa femme,
François DUBOIS, leur fils à marier, tous demeurant au village de Férin,
Marie Barbe LANSEÀU, fille à marier de feus Julien et de Barbe DELILLE, assistée de Marie Anne
LANSEAU, sa soeur, d’Adrien DELILLE, son oncle, demeurant audit Férin, de Jean DELILLE, son oncle
demeurant à Goeulzin.
Elle : Françoise FAUCQUEUX, sa belle-mère.
Fait à Douai devant George EVRARD, notaire royal y résidant.

Nicolas


(à l'adresse de Nicolas et de bien d'autres !)
Peut-être pourriez-vous avoir l'honnêteté de citer vos sources ...
Faire juste un copier-coller des travaux publiés ailleurs sans les citer est assez cavalier (par exemple ici : les travaux de feue Nelly DUPUIS, publiés par le Centre d'Études Généalogiques du Douaisis).
Gilles Milleville
Président du C.E.G.D.
nhornar
Ben voilà ... je suis le seul à avoir fait montre d'un peu de résistance sur cette pratique, et c'est moi qu'on engueule.

Ciao everybody, je me casse !
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'informations, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2017 Invision Power Services, Inc.