IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Closed TopicStart new topic
> Le Douaisis et ses ressources en archives
cziemczak
posté 20/08/2006 à 21:13
Message #1


Plume d'Argent 2010 & 2008
******

Groupe : Érudit
Messages : 7 780
Inscrit : 22/09/2005
Membre no 23
Logiciel: Aucun de précis




Ce listing n’est pas exhaustif, il a pour but de donner un aperçu, succinct, des ressources existant sur le Douaisis, de ses richesses, du travail de dépouillement qu’il reste à faire. (Tout complément, tout avis qui pourrait être utile peut me parvenir sur ma BAL afin d’enrichir ce listing wink.gif ).

Les Archives Départementales du Nord : sont désormais en ligne sur le site
http://www.archivesdepartementales.cg59.fr...rchives_online- de 1737 à 1900 (environ)
Mais également toujours consultables sur place

* Les registres BMS et NMD classiques, sous forme de microfilm (les originaux ne sont plus consultables par soucis de protection des originaux), avec à partir de 1802 l’existence des tables décennales, lesquelles permettent une recherche rapide (mais qui peuvent révéler des erreurs ou des manques). Les communes de A à L, sauf quelques exceptions (Arleux par exemple) ont vu leurs tables numérisées et consultables sur place sur ordinateur.

- avant 1737 et après :
* Les registres paroissiaux lorsqu’ils existent encore, (Pecquencourt présente des baptêmes à partir de 1603)
* Le tabellion de Douai, source colossale de documents, les premiers commençant peu après 1500, et les derniers avec la période révolutionnaire. Ce tabellion comprend des contrats de mariage, mais aussi des baux, partages, testaments, accords, ventes, échanges. La difficulté de ce fonds est avant tout qu’une référence ne correspond souvent qu’à un seul type d’acte pour une seule année. L’inventaire de ce fonds est visualisable à partir de http://asso.nordnet.fr/c.h.g.wasquehal/
Pour le chercheur, la côte de ce fonds est 2 E 13/
* Les autres actes notariés du Douaisis : ceux post révolution et ceux versés régulièrement aux archives. Souvent sous côte J, un classeur disponible en bibliothèque permet d’avoir les références précises.
* Le tabellion de Lille qui présente certains notaires dont l’étude se trouve soit dans le Douaisis (Nomain), soit dans une commune limitrophe (Ostricourt par exemple),
* Le tabellion de Bouchain, qui par sa proximité de Douai, présente de nombreux contrats concernant les communes de ce forum.
* Les séries G et H, fonds ecclésiastiques, présentant des terriers, dénombrements et tout autres types d’actes relatant la vie du clergé et de ses administrés. Un inventaire est disponible en salle de lecture.
* Les actes chirographes, plus spécifique, car peu sont parvenus jusqu’à nous et concernent donc peu de commune. De même, la salle de lecture présente des classeurs avec les références pour les communes ayant ce type de ressource (par exemple Dechy, sous côte E)

Aux archives municipales de Douai :
Cette ville présente une richesse tant par le nombre de document que par la période qu’elle couvre. J’invite les personnes intéressées à le constater sur le site
http://www.ville-douai.fr/intvivre.htm

Aux archives départementales hors 59 :
- le fonds Béthencourt aux archives départementales du Pas de Calais présente de nombreux contrats concernant des Douaisiens.
- tout autre registre (bourgeoisie…) qui peut se révéler apporter l’information ou l’orientation recherchée. Il ne faut pas oublier que malgré l’époque, les guerres, le commerce, incitaient aux déplacements. Pour ces ressources, la recherche est de fait plus aléatoire et apparaît souvent incidemment.

Les associations :
- L’association spécialisée du secteur est le Centre d’Etudes Généalogiques du Douais
http://www.lecegd.fr

L'association du pas de calais
http://www.agp62.org/
qui possède aussi de nombreux microfilms du Douaisis et quelques publications, le grand nombre de communes limitrophes amenant fréquemment le passage d’un département à l’autre.
- Les autres associations regroupées au sein de l’U.R.A.G, chacune pouvant apporter des informations, nos ancêtres n’étant pas sectaire.
http://www.ggac.fr/site/cadres.htm
(cliquer sur présentation de l'association puis sur URAG 59/62)

Les ressources sont donc nombreuses, beaucoup de gisements n’ont pas encore été exploité. Il reste énormément à dépouiller, seul l’entraide, le partage permettront d’avoir progressivement connaissance de ces contenus. nickel.gif

Le généalogiste ne peut donc se contenter d’une date, la référence est nécessaire afin de valider un propos. smile.gif

Christophe wink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Closed TopicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 24 10 2017 à 05:10