IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> DE RECOURT x DE LOUVERVAL, Cambrai et alentours
jvasseur
posté 07/12/2017 à 01:41
Message #1


Plume d'Or 2017, 2016 & 2015
******

Groupe : Membre +
Messages : 9 419
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour,


Je cherche à appréhender l'entourage du couple Robert de RÉCOURT x Marie de LOUVERVAL croisé sur Cambrai.

Robert DE RECOURT né vers 1465 et décédé le 25 novembre 1525 à Cambrai (inhumé église St Géry)
Écuyer, Chevalier adoubé en 1483, Seigneur de La Motte et de Grandcourt en partie

Epouse le 04 mai 1502 à Cambrai Marie de LOUVERVAL, fille de Jean de LOUVERVAL & Marie de BACQUEHEM.


Les armes de cette famille sont "Bandé de vair & de gueules de six pièces, au chef d’or".
Reprenant celles des LONGUEVAL, je me pose la question de savoir la connexion qu'il peut y avoir entre ces deux familles.

Joël


Go to the top of the page
 
+Quote Post
ffoucart
posté 07/12/2017 à 11:10
Message #2


Expert
******

Groupe : Membre +
Messages : 1 220
Inscrit : 08/01/2006
Lieu : Lille (Nord)
Membre no 943




bonjour Joël,

A priori aucune. Les LONGUEVAL seraient originaires de Picardie, et les RECOURT d'Artois, toutes deux d'extraction chevaleresque, avec des ancêtres cités dès les XIème/XIIème siècle (donc avant que les blasons ne deviennent véritablement héréditaires).

Les RECOURT semblent avoir revendiqué à une période une ascendance COUCY, dont leur blason serait une version modifiée par une brisure (le chef d'or). A voir, mais les LONGUEVAL ne semblent pas avoir revendiqué la même origine. Pour ces derniers, et si l'alliance LONGUEVAL/CHATILLON est avérée (ce qui reste à vérifier), on pourrait imaginer une variation du blason CHATILLON (de gueules à 3 pals de vair au chef d'or).

Force est de constater que le motif gueules + bandes/pals de vair était assez courant. La similitude des blasons n'est donc pas nécessairement un indice d'un lien entre différentes familles.

On a d'ailleurs un exemple avec les LONGUEVAL, puisque les DE LE BARRE, bourgeois de Lille, anoblis en 1390, avaient le même blason. Ce qui a donné naissance aux LONGUEVAL DIT DE LE BARRE (ou DE LA BARRE) au XVème siècle, devenus pleinement LONGUEVAL au XVIème. Un bel exemple d'usurpation (comme quoi, les MASSIET n'on rien inventé).

Je dois préciser que je ne me suis pas (encore) penché sur ces familles, mais que je m'y mettrai à l'avenir, puisque ma compagne descendrait des RECOURT par un bailli de Solesmes (donc notre fille aussi).

François

PS: pour illustrer mon propos, cf la note relative aux DE LE BARRE dans ANOBLISSEMENTSET LÉGITIMATIONS DONNES PAR LES ROIS DE FRANCE en vertu de leurs droits de suzeraineté royale, en Flandre, Artois, et Tournaisis
DEPUIS 1315 JUSQU'EN 1525. par M. HENRI FREMAUX, (Bull Hist Com Nord XXVIII p 117 et s)

Anoblissement de Barthélémy de le Barre, de libre condition (libere conditions), demeurant à Lille (,..apud lnsulam commorans) et de sa femme Petronille (Gommer); notifié aux trésoriers à Paris et
à tous autres justiciers et officiers du royaume ; donné à Paris en décembre 1390, moyennant finance taxée par la Chambre des Comptes de Paris à 400 francs d'or.
(JJ 139, carta, 264, fo 319. — 3e reg. CC P, fO 30. — Baluze P 41).
Barthelemy de le Barre (ou Bietremius de le Barre) d'une famille notable de Lille, releva sa bourgeoisie de cette ville en 1370 et fut échevin en 1372, 78, 93, conseiller en -1376, 77, 80, 82, 83, voir-juré en
1379, U4, 95, 97, 99, mayeur en 1398 et 1403. Il avait donné le 11 mars 1373 (n. s.) au comte de Flandre le dénombrement du fief de Barles (sis à Verlinghem et tenu de la Salle de Lille) qui appartenait à sa
1re femme Marguerite de Lille ; puis le 12 mai 1389 au duc de Bourgogne le dénombrement de son fief de le Becque, sis à Wambrechies, scelle de son propre seel (1).
Son père Jean De le barre, bourgeois de Lille par relief fait en 1324, roi de l'épinette en 1329, échevin de cette ville en 1349, portait pour armes : « de gueules à 3 bandes de vair au franc canton d'or » et était
fils de Jean qui releva sa bourgeoisie en 1296 et petit-fils de Jacques ou Jakemon De le bare, bourgeois de Lille en 1270. Barthelemy de le Barre laissa un fils de son 1er mariage : Georges de
le Barre, écuyer, bourgeois de Lille par relief fait en 1390, roi de l'épinette en 1396, échevin de Lille en 1409, qui servit aux ducs de
Bourgogne les dénombrements : 1° du fief de Barles le 8 septembre 1397 et 2° du fief de le Becque le 3 juin 1411 et le 26 juillel. 1447 ; il avait épousé Marguerite Denis, fille de Hugues, bourgeois de Lille par
relief daté de 1375 et de Petronille Gommer, dont il eut un fils. Barthélémy ou Bertran de le Barre, écuyer, bourgeois de Lille, qui donna au duc de Bourgogne le dénombrement de son fief de le Becque
le 16 mai 1457 et mourut après 1475. Philippe de Longueval, dit de le Barre, écuyer, Sgr de Cour-Saint- Etienne en Brabant, échanson du roi de Castille, fit le dénombrement
de son fief de le Becque, le 29 juillet 1505. Cette famille s'éteignit au XVIe siècle.

(1) Son sceau se trouve aussi sur un acte de l'Abbiette de Lille passé le 30 mai 1394, et a été décrit dans l'Inventaire des sceaux de la Flandre par Demay sous le
N° 2867 ; il a 23 mill. de diamètre et représente un écu portant trois bandes de vair au franc canton chargé d'une merlette, penché, timbré d'un héaume cimé d'une
tête de boeuf, supporté par deux griffons ; on y lit cette légende : « s... bertremiev d'le bar ».

Ce message a été modifié par ffoucart - 07/12/2017 à 12:13.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jvasseur
posté 07/12/2017 à 12:41
Message #3


Plume d'Or 2017, 2016 & 2015
******

Groupe : Membre +
Messages : 9 419
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour François,

Un grand MERCI pour ces précisions.

Cette famille de RECOURT «Bandé de vair & de gueules de six pièces, au chef d’or»
avait apparemment comme devise et pour cri d’armes «Aux Châtelains !»

Je posais la question de la connexion avec les LONGUEVAL car on trouve
Pierre de RECOURT dit «de Lens» qui sert en 1411 sous Alain de LONGUEVAL, Lieutenant des Armées du Roi.

La similitude des armes de deux individus étant très proches me laissait perplexe.
Je me demandais si Pierre DE RECOURT n'avait pas adopté les armes de son "seigneur".
Mais effectivement, aucun rapport dans la mesure où les RECOURT revendiquent une ascendance COUCY.

Voici pour information une vue d'ensemble due à Etienne Pattou--- à vérifier --- de cette famille DE RECOURT -----Seigneurs et châtelains de Lens et Famille de RECOURT © 2008 -----

Joël


Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 22 01 2018 à 05:02