IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

> Forum Lille: petite présentation rapide



Ce forum est dédié aux échanges généalogiques qui portent sur Lille et les anciennes communes aujourd'hui rattachées à Lille: Wazemmes, Esquermes, Moulins-Lille & Fives. Pour vos recherches sur Lille avant 1792, précisez la paroisse concernée si vous la connaissez. Les anciennes paroisses de Lille sont: Sainte-Catherine, Sainte-Marie-Madeleine (hors-les-murs & en-les-Murs), Saint-André, Saint-Etienne, Saint-Maurice, Saint-Pierre, Saint-Sauveur

Un sujet = un titre correct et un contenu détaillé

2 Pages V  < 1 2  
Reply to this topicStart new topic
> MACQUART x RAISON, Lille
rnugou
posté 24/10/2017 à 22:56
Message #21


Expert
******

Groupe : Érudit
Messages : 1 690
Inscrit : 18/02/2007
Lieu : MERVILLE
Membre no 3 146
Logiciel: Aucun de précis




Bonsoir,

De ce que j'ai pu lire des différentes études faites sur la famille de Jeanne d'ARC, les MACQUART sont les descendants de Jeanne du LYS et non pas de Catherine du LYS,je n'ai jamais lu nulle part qu'ils descendent des HALDAR.

Le mariage Philippe MACQUART x Jeanne DU LYS par le contrat du 08/06/1456 à Gondrecourt.
Ce contrat est repris dans toute les études.Existe t il, c'est ce qu'il faudrait vérifier

Pierre d'Arc n'aurait eu qu'un fils Jean DU LYS mort sans descendance.

cordialement Régine

Ce message a été modifié par rnugou - 24/10/2017 à 23:01.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jvasseur
posté 25/10/2017 à 10:51
Message #22


Plume d'Or 2016 & 2015
******

Groupe : Membre +
Messages : 9 153
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour Régine,

Si on considère D'HOZIER....
La généalogie faisant descendre les MACQUART de Jeanne DU LYS est erronnée.

J'ai également consulté certains ouvrages concernant Jeanne D'ARC.
Sa parenté avec une famille DU LYS est mise en doute dans les études récentes.

D'après ce qui suit, Jeanne D'ARC auraient eu plusieurs frères et une soeur.
Citation
L'anoblissement accordé à Jeanne d'Arc et à sa famille par le roi Charles VII pose comme problème qu'il ne reste en aucune charte originale pour l'attester, mais uniquement des documents attestant de cet anoblissement rédigés postérieurement. Ces documents dont nous ne savons s'ils sont faux ou déforment une partie de la vérité historique font apparaître que Jeanne d'Arc avait été anoblie par Charles VII et avec elle ses parents, comme il était d'usage pour asseoir la filiation nobiliaire sans contestation, et par conséquent la filiation présente et à venir de ses frères et sœur.

Une des copies de la charte d'anoblissement qui nous est parvenue dit que le roi Charles VII la fit Jeanne dame du Lys, sans lui concéder de terre, ni à elle ni à ses frères et sœur, ce qui était contraire à l'usage de l'anoblissement, car le titre visait à asseoir la propriété de façon héréditaire. En d'autres termes, la faisant dame du Lys, le roi Charles VII la liait au royaume et à la nation mais puisqu'elle s'était vouée à la chasteté et à la pauvreté, il ne lui allouait aucun bénéfice terrestre, ce qui privait du même coup sa parentèle de la possibilité d'user convenablement de cet anoblissement puisqu'elle demeurait sans possibilité de s'élever dans la société nobiliaire. Les d'Arc restèrent des roturiers par la force des choses.

Citation
Le lien avec la famille d'Arc est contredit par les blasons. Celui de Jeanne d'Arc est différent sans raison héréditaire de celui de la famille d'Arc. Dans le domaine héraldique, les blasons faisaient office de filiation reconnue par le roi lequel les distribuait. En revanche, l'histoire de Jeanne confirmerait son appartenance en tant qu'enfant de la couronne royale. Son blason l'indiquerait et la suite de son histoire aussi.

Citation
En 1614, la descendance fort nombreuse de la famille d'Arc ou d'Arc du Lys montra qu'elle s'établissait uniquement vers la roture, et le roi leur retira leur titre de noblesse. Par ailleurs, le trésor y gagna en nombreuses pensions, car chaque membre de la lignée pouvait prétendre à indemnisation de la part du trésor pour le sacrifice de Jeanne d'Arc.

Un ouvrage paru dans les années 2000 avance que Pierre D'ARC n'aurait été que le père nourricier de Jeanne (d'origine noble). Ce qui explmiquerait qu'elle reconnaît très facilement CharlesVII à Chinon.
Une récente émission de télé va dans ce sens et démonte la réalité historique de tout ce qu'on nous a appris à l'école.

Mais ça nous éloigne... Nous n'irons donc pas plus en avant !

Cordialement,
Joël
Go to the top of the page
 
+Quote Post
ffoucart
posté 21/11/2017 à 14:56
Message #23


Expert
******

Groupe : Membre +
Messages : 1 148
Inscrit : 08/01/2006
Lieu : Lille (Nord)
Membre no 943




bonjour Joël,

Je n'ai aucun intérêt personnel pour Jeanne D'ARC et sa famille, mais force est de constater que les commentaires et les arguments donnés sont spécieux. L'auteur n'y connait rien en droit nobiliaire, ni héraldique d'ailleurs. Même si j'aime bien T. PROUVOST, on trouve trop facilement de ce type de raccourci dans nombre d'articles historiques ou généalogiques.

Il est donc tout à fait abusif de dire que les blasons faisaient office de filiation. Au mieux, un indice de rattachement familial. Mais on connaît suffisamment d'armes adoptées par des vassaux ou transmises en ligne féminine, pour ne pas le suivre en l'occurrence. Sans compter les usurpations.

Par ailleurs, le don de fief par le Roi n'avait rien de systématique. La plupart des anoblissements n'en prévoit aucun. Les familles anoblies sont suffisamment fortunées en général pour faire face, d'autant qu'il s'agit d'une exonération fiscale. Surtout qu'une fois anobli, on trouvait généralement des filles bien dotées dans les environs pour faciliter la création d'un patrimoine nobiliaire. Il y a d'ailleurs plusieurs études sur la question de la constitution des patrimoines nobiliaires, avant ou après l'anoblissement (je me souviens avoir lu que la pratique parisienne étant généralement postérieure à l'anoblissement, ce qui n'est pas nécessairement le cas ailleurs, mais il s'agissait de l'anoblissement par charge au XVIIIème siècle).

En l'occurrence, la famille D'ARC semble appartenir à la paysannerie aisée, justement la classe sociale d'origine de nombreuses familles nobles des XVème et XVIème siècles. Pour notre région on peut citer comme exemple les CLENQUEMEURE, CLICQUET ou BASSECOURT qui ont obtenu des lettres de noblesse en raison de leur activité militaire avec ce type d'origine.

De mémoire, Jeanne D'ARC était aussi accompagnée de ses frères lors de certaines expéditions militaires, donc il n'y a pas de raison de penser qu'ils n'ont pas aussi obtenu des revenus ou bénéfices à ce titre, et qu'ils aient ainsi pu éviter un genre de vie incompatible avec la noblesse (sachant que labourer ses terres était autorisé aux nobles).

Enfin bon, cela n'enlève rien au fond sur les doutes que l'on peut avoir sur les prétentions des MACQUART.

François

Ce message a été modifié par ffoucart - 21/11/2017 à 14:57.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

2 Pages V  < 1 2
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 25 11 2017 à 10:41