IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

> MARTEL, Blendecques
pgodelot
posté 03/09/2017 à 14:25
Message #1


Débutant
***

Groupe : Membre
Messages : 42
Inscrit : 08/07/2015
Membre no 18 330
Logiciel: Heredis




Bonjour à toutes et tous,

La famille MARTEL de Blendecques possédait le moulin d'Alguière je le sais grâce à l'excellent site de M. Joël BRISMALIN, je le remercie par ailleurs de toutes les informations qu'il met en ligne. J'aimerais savoir où se trouvait ce moulin à Blendecques. S'il existe encore.

Par avance merci

Cordialement

Patricia SAVOCA-GODELOT
Go to the top of the page
 
+Quote Post
 
Start new topic
Réponse(s)
nlorry
posté 03/09/2017 à 16:17
Message #2


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 239
Inscrit : 30/01/2006
Lieu : Ecques
Membre no 1 076
Logiciel: Un autre logiciel




Bonjour,

Voici ce qu'en dit Bernard LEVEL dans: LES MOULINS A EAU DE L'AA ET DE SES AFFLUENTS

Les moulins Martel
Ces moulins se trouvaient à l'ouest de la route de Saint-Omer dans deux petites iles de l'Aa. Bien qu'il soit un peu difficile de suivre leur histoire, on peut sans trop de risques d'erreur, la présenter comme suit. Dans l'île du nord, se trouvait le moulin dit "alleghier". Dans celle du sud se trouvait le moulin dit de "la brouwette".

Le moulin Alleghier
Ce moulin, comme le suivant, aurait fait partie du fief dit d'Helfaut des princes de Rubempré. On ne sait à quelle époque il fut acquis par la famille MARTEL dont on notera, au passage, que son nom était porté au XVIIIe siècle, par les régisseurs des princes. Dans le rôle des vingtièmes de 1759, c'est Charles Philippe MARTEL qui possède ce moulin, à deux roues. En 1790, le moulin est dit à Blé et à brais et il est encore sous le nom de Charles Philippe MARTEL. En 1818, trois des héritiers de Charles MARTEL vendent leur part aux deux autres pour 6000 francs. Ce sont: Jeanne Seillier Martel, Marie Catherine Stérin Martel et Emelie Brassart Martel d'une part, et Augustin François Martel, Marie Anne Hermand Martel d'autre part. Le moulin est alors dit à huile et à papier. Il est installé sur 26 ares 60 et est entouré d'eau. Martel et Hermand n'exploitent pas le moulin qui est loué à Charles Bertin Caffieri Coudeville pour 800 francs par an. Dans les statistiques de 1820, Caffieri n'a que 5 ouvriers (contre 30 chez Ducoroy), un cylindre et une cuve pour une production de 1500 rames par an. En 1830, Marie Anne Martel revend sa part à son frère Augustin pour 8000 francs. Le moulin est toujours à huile et à papier. En 1830 également, Martel cherche un nouveau locataire alors que Caffieri est toujours dans les murs. En avril, il met en vente la batterie à huile et le cylindre à fabriquer le papier ainsi que deux presses en bois. Il semble donc décidé à une reconversion vers la farine. On peut penser que son locataire rencontre des difficultés et qu'il n'espère pas lui trouver de successeur. Serait-ce le déclin des petites installations de papeterie ? Il semble que vers 1830 Augustin Martel ait détruit puis reconstruit le moulin (cadastre). En 1856, à son décés, la succession est partagée entre ses huit enfants. Cependant, en novembre 1873, c'est le seul Alexandre Augustin Martel-Seillier qui vendra le moulin à la société Avot frères. Le moulin étati alors affecté à la farine avec 4 paires de meules.

Cordialement,
Nicolas

Ce message a été modifié par nlorry - 03/09/2017 à 16:37.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Les messages de ce sujet


Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 11 12 2017 à 23:57