IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

> Forum Lille: petite présentation rapide



Ce forum est dédié aux échanges généalogiques qui portent sur Lille et les anciennes communes aujourd'hui rattachées à Lille: Wazemmes, Esquermes, Moulins-Lille & Fives. Pour vos recherches sur Lille avant 1792, précisez la paroisse concernée si vous la connaissez. Les anciennes paroisses de Lille sont: Sainte-Catherine, Sainte-Marie-Madeleine (hors-les-murs & en-les-Murs), Saint-André, Saint-Etienne, Saint-Maurice, Saint-Pierre, Saint-Sauveur

Un sujet = un titre correct et un contenu détaillé

 
Reply to this topicStart new topic
> Brouetteur au poids, Lille
dwiart
posté 24/04/2017 à 22:37
Message #1


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 310
Inscrit : 16/09/2009
Lieu : Langlade (30)
Membre no 11 085
Aide possible: Troisvaux (62) et Vaunage (30)
Logiciel: Heredis




Bonsoir à tous,

Brouetteur au poids, métier rencontré à Lille au XVIII s.
La définition est certainement :
"Ouvrier effectuant des transports de marchandises en brouette et payé en fonction du poids transporté".

Dans le "Recueil des principales ordonnances des magistrats de la ville de Lille" nous trouvons au chapitre IX le tarif des dits brouetteurs et deux ordonnances.
https://books.google.fr/books?id=s7ZaAAAAcA...ids&f=false
Celle du 18-12-1761, fixe leur salaire pour les beurres qu'ils transportent, du Bureau du Poids chez les particuliers ou les communautés.
Celle du 12-06-1769 rappelle les droits des brouetteurs et des charretiers du rivage. Les marchands de cette ville avaient le choix entre les brouetteurs et les charretiers pour toutes les marchandises non sujettes au Poids.

Qui peut m'en dire plus sur cette activité et quelle était la fonction du Bureau du Poids (j'imagine qu'il doit être question d'impôts).

Bien cordialement
Daniel


--------------------
Moitié Cht'i, moitié Béarnais
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jdelabie
posté 25/04/2017 à 08:31
Message #2


Expert
******

Groupe : Membre +
Messages : 1 661
Inscrit : 07/01/2006
Membre no 939
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour ,

Il existait à St Omer une corporation des brouetteurs .
Voir " Histoire des faubourgs de St Omer " pages 20 - 21 à télécharger sur le site de Gallica .
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1460...em.r=brouetteur

Peut-être existait-il aussi une corporation à Lille ?

Cordialement
Jocelyne
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jvasseur
posté 25/04/2017 à 09:13
Message #3


Plume d'Or 2017, 2016 & 2015
******

Groupe : Membre +
Messages : 9 415
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour,


L'ordonnance du 12 juin 1769 touchant les droits des Brouetteurs au poids de la ville de Lille est consécutive à un litige entre cette corporation et les charretiers du rivage
pour toute marchandise ne provenant pas des maisons situées dans l'étendue des allouages respectifs des deux corps.

Il y est question de marchandises sujettes au poids du Roi et d'autres marchandises non sujettes à ce droit.
Il s'agit d'une taxe royale affermée par le fermier du Tonlieu du Poids dans la mesure où on a affaire à des poids publics étalonnés.

L'ordonnance du 21 juillet 1769 du magistrat de Lille considère que c'est un abus et y met fin.


Le Poids du Roi est en France une balance publique établie dans la douane pour peser toutes les marchandises qui y arrivent, & qui sont contenues dans les tarifs dressés à cet effet.
A paris, Le droit de poids du roi dont il est tenu registre par les commis du poids, est de deux sortes;
- l'un qui est de 10 sols 5 deniers par cent pesant, & du plus ou du moins par proportion jusqu'à une livre, se paye sur toutes les drogueries & épiceries;
- l'autre qui n'est que de 3 sols aussi le cent pesant, & du plus ou du moins sur toutes les autres marchandises communes d'oeuvre - de - poids, comme parlent les ordonnances.

Amsterdam a aussi ses poids publics, dont l'un est établi dans la place du Dam devant l'hôtel - de - ville, où il y a sept balances pour peser les grosses marchandises, comme sucres, prunes, fanons, laines, &c. & une pour peser les marchandises fines, telles que les soies, la cochenille, l'indigo, &c. un second poids public établi dans le marché - neuf à cinq balances, & un troisieme dans le marché au beurre en a seulement quatre.

Poids du roi, pondus regis, c'est le nom qu'on donne en Angleterre, à ce qu'on appelle ailleurs étalon, c'est - à - dire à un poids original qui étoit anciennement réglé par le roi; ce poids est de 12 onces à la livre.

En ce qui concerne la ville de St Malo, Le Poids du Roi était situé depuis la fin du 16e siècle dans un appentis situé à l’arrière d’une vieille maison de bois de l’entrée de la rue des Cordiers, détruite en 1944. Une « pancarte » indiquait les droits à payer selon la nature des marchandises. Les poids et mesures constituaient un privilège réservé à l’évêque et aux chanoines de la cathédrale co-seigneurs de la ville. Les charrettes chargées de marchandises se réunissaient en cet endroit de la ville qui du fait de sa communication directe avec le port et l’extérieur, était très fréquenté.

Le littré donne comme définition "Poids du roi, et, plus ordinairement, poids de roi, le lieu où l'on pèse les grosses marchandises (on dit aujourd'hui poids public)".

Joël

Ce message a été modifié par jvasseur - 25/04/2017 à 09:32.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dwiart
posté 25/04/2017 à 22:25
Message #4


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 310
Inscrit : 16/09/2009
Lieu : Langlade (30)
Membre no 11 085
Aide possible: Troisvaux (62) et Vaunage (30)
Logiciel: Heredis




Merci Jocelyne et Joël pour vos réponses.
Si j'ai bien compris
Le brouetteur au poids devait donc effectuer les petits transports du bureau du poids vers les particuliers ou les commerçants de la ville.
Bien cordialement
Daniel


--------------------
Moitié Cht'i, moitié Béarnais
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dwiart
posté 03/05/2017 à 23:11
Message #5


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 310
Inscrit : 16/09/2009
Lieu : Langlade (30)
Membre no 11 085
Aide possible: Troisvaux (62) et Vaunage (30)
Logiciel: Heredis




Bonsoir à tous,
voici la réponse que j'ai reçu par un autre canal:

"En fait, ce sont des manoeuvres payés à la brouettée, c'est-à-dire selon le poids, la quantité, de matière qu'ils portent, sur le dos où à la brouette."

Bonne soirée
Daniel


--------------------
Moitié Cht'i, moitié Béarnais
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jvasseur
posté 04/05/2017 à 18:16
Message #6


Plume d'Or 2017, 2016 & 2015
******

Groupe : Membre +
Messages : 9 415
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour,

Merci d'indiquer vos sources...

Les "brouetteurs au poids" faisaient partir d'une corporation.
Voici à titre d'exemple un plaque d'identification du XIX°.

-------------- Musée CARNAVALET Brouetteur au Poids --------------

Cordialement,
Joël

Ce message a été modifié par jvasseur - 04/05/2017 à 18:23.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dwiart
posté 07/05/2017 à 20:18
Message #7


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 310
Inscrit : 16/09/2009
Lieu : Langlade (30)
Membre no 11 085
Aide possible: Troisvaux (62) et Vaunage (30)
Logiciel: Heredis




Bonsoir à tous,

Un petit complément sur ce métier de brouetteur au poids.

Sur Gallica, dans l’Univers illustré du 8 octobre 1881.

Extrait :

Article sur un ouvrage intitulé « Etat ou tableau de la ville de Paris, considéré relativement au nécessaire, à l’utile, à l’agréable et à l’administration. »

Il porte cet épigraphe :
Sur les autres cités cette ville l’emporte,
Autant que du cyprès les superbes rameaux
S’élèvent au-dessus des faibles arbrisseaux.

L’ouvrage est daté de 1761 et contient un très curieux chapitre sur les voitures publiques, carrosses et messageries.

Il y avait d’abord les carrosses de remise appartenant à vingt-sept loueurs ; puis des carrosses de place vulgairement appelés fiacres, qui comptaient vingt-neuf stations.
Les fiacres et carrosses de remise peuvent aller à quatre ou cinq lieues des environs de Paris et jusqu’à l’entrée de l’avenue de Versailles … pourvu qu’ils n’y entrent pas.
Trente deux stations de chaises à porteurs et vingt-sept de brouettes.

Et le chapitre desdittes brouettes donne lieu à la note suivante qui prouve que les brouetteurs de 1761 n’étaient pas sans avoir une certaine ressemblance avec les cochers de fiacre de 1881.
« En cas de perte de quelque meuble, comme mouchoir, tabatière, etc., etc., que les bourgeois croiraient avoir laissé dans une brouette, on s’adresse au bureau rue Pavée Saint-Antoine, avec le numéro de la brouette et le jour à peu près et l’heure qu’on s’est servi de la brouette. En cas d’insulte de la part du brouetteur on peut s’adresser, ou au bureau, ou chez le commissaire de police, ou même appeler la garde. »


Cet article nous indique donc les différents moyens de transport de la population.
Il devait donc y avoir les brouetteurs qui transportaient les personnes (voir un bourgeois se déplacer en brouette est surprenant) et le brouetteur au poids pour ce qui est des marchandises, matériaux etc..

Bonne soirée à tous.

Daniel


--------------------
Moitié Cht'i, moitié Béarnais
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jvasseur
posté 08/05/2017 à 06:11
Message #8


Plume d'Or 2017, 2016 & 2015
******

Groupe : Membre +
Messages : 9 415
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour Daniel,

Voici une petite illustration de ce genre de transport au XVI°.

---------- Lucas CRANACH L'ANCIEN La fontaine de jouvence ------------


Mais le brouetteur "au poids" est d'un autre acabit.


Voici par ailleurs les salaires en 1436 des brouetteurs de St Omer en fonction des produits qu'ils transportent.

------------ Société des Antiquaires de Morinie 1834 - 1881 Tome XVII Salaires des brouetteurs -----------

Joël

Ce message a été modifié par jvasseur - 08/05/2017 à 06:27.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dwiart
posté 08/05/2017 à 10:19
Message #9


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 310
Inscrit : 16/09/2009
Lieu : Langlade (30)
Membre no 11 085
Aide possible: Troisvaux (62) et Vaunage (30)
Logiciel: Heredis




Merci Joël pour ces documents.
Bien cordialement
Daniel


--------------------
Moitié Cht'i, moitié Béarnais
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 18 01 2018 à 04:32