IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

> DE RAVELENGHIEN x LEMPEREUR, Douaisis
rvernez
posté 25/10/2016 à 17:15
Message #1


Initié
****

Groupe : Membre +
Messages : 90
Inscrit : 24/07/2012
Lieu : Bugnicourt
Membre no 14 820
Logiciel: Un autre logiciel




Bonjour à toutes et tous,

je fais des recherches actuellement sur les DE RAVELENGHIEN sur Douai,

d'après le site Généalo.com (index des CM 1600-1757) à Douai on trouve:

- Guislain RAVELENGHIEN x Jossine L'EMPREUX, CM en date du 16 février 1609

pour ma part, ayant recensé de nombreuses naissances sur Douai, je pense qu'il doit s'agir en fait de Jean DE RAVELENGHIEN et Joachine LEMPEREUR (des naissances entre 1610 et 1628)

il y a deux Jean, vivant, marié et qui ont des enfants à Douai à la même période, le deuxième couple étant Jean DE RAVELENGHIEN x Marguerite BONNENUICT (des naissances entre 1608 et 1624) (couple marié paroisse Saint Nicolas, le 29 mai 1607) on trouve ce mariage dans les baptêmes de Saint Nicolas, parmi d'autres mariages sur quelques pages) et lors de cette union sont présents, Guislain DE RAVELENGHIEN et Jacques REVELEUX

Mais qui est ce Guislain? frère, père, oncle...

J'ai trouvé aussi un couple Guislain DE RAVELENGHIEN x Ester PATOUART (PATOIR) avec des naissances d'enfants entre 1601 et 1609

D'après le contenu d'un CM obtenu grâce à Jocelyne MINIL (travaux de Jean-Claude LAMENDIN) pour un mariage entre Barbe DE RAVELENGHIEN et Jean MOLLET ci dessous: CM du 26 décembre 1624 FF 936

- MOLLET Jean, fils de Pierre, potier, assisté de Toussaint BONIFACE et
- DE RAVELENGHIEN Barbe, veuve de Jean LE MATHIEU, assisté de Jean DE RAVELENGHIEN l'aisné et Jean DE RAVELENGHIEN le josne, ses frères

on trouve cette information très intéressante, qui me fait penser que les deux Jean vivants à Douai plus haut, sont les deux Jean cités ici en 1625. On trouve aussi sur Généalo une autre référence donnant la date approximative du 1er mariage de Barbe, CM du 22 janvier 1619 avec Jean MATHIEU.

D'après moi, Barbe, les deux Jean et Guislain sont liés, mais je cherche toujours comment, les 3 premiers sont frères et sœurs et qu'il s'agit de ceux vu plus haut, guislain pourrait peut-être être leur père?

Si vous avez des informations complémentaires je pourrais certainement reconstituer le puzzle
Merci d'avance pour aide

bien amicalement
Rémy

Ce message a été modifié par rvernez - 25/10/2016 à 17:40.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
 
Start new topic
Réponse(s)
cpatoir
posté 13/03/2017 à 17:01
Message #2


Initié
****

Groupe : Membre +
Messages : 120
Inscrit : 17/04/2007
Lieu : Séville .Espagne
Membre no 3 781
Aide possible: SUR LE NOM PATOIR
Logiciel: Heredis




Bonjour

Esther PATOUARD PATOIR s 'est mariée avec Jean LE PET en 1586 et s'est remariée en 1601 avec Ghislain de RAVELINGHIEN.




Catherine PATOIR
Go to the top of the page
 
+Quote Post
rdecreton
posté 27/03/2017 à 01:41
Message #3


Confirmé
*****

Groupe : Érudit
Messages : 512
Inscrit : 21/07/2009
Membre no 10 771
Logiciel: GeneaTique




Bonjour à tous,

Me souvenant que Catherine DHÉRENT, alors directrice des Archives du Pas-de-Calais recommandait à ceux qui avaient épuisé les ressources des BMS et, croyaient-ils du notariat, de chercher à qui appartenait la terre, j'ai pu prouver que 3 BONNENUIT étaient frères et soeur en examinant tout simplement les biens énoncés dans leurs contrats de mariage.
Des généalogistes expérimentés et pointilleux ont admis mes conclusions qui se retrouvent sur de nombreux arbres... dont les auteurs apparemment ne se posent guère de questions, se contentant de recopier placidement ce qu'ils trouvent ça et là.
Bien que je n'aime guère par égard pour Jean-Claude LAMENDIN et pour le GEGD, recopier un acte, je me permets ici de le faire, partiellement d'ailleurs, pour que chacun puisse tirer profit de la méthode à suivre.

[i]Contrat de mariage du 18 août 1480 FF 633 n° 3799 AM Douai
Albin Le WAUTHIER [...]
et Marguerite BONNENUYT, fille de feu Andrieu BONNENUYT, bourgeois, passent les convenances de leur mariage [...]
Albin apporte [...]
et Marguerite apporte le tiers des biens provenant de son père et d’une maison basse rue Saint-Albin, cependant que son frère Jacquet BONNENUIT aura la jouissance de la maison où habitait leur père.

Contrat de mariage du 10 septembre 1480 FF 633 n° 3802 AM Douai
Jacques BONNENUIT, caucheteur, fils de feu Andrieu BONNENUYT, marchand de graisse, bourgeois
et Ysabel de BILLY, [...] passent les convenances de leur mariage [...]
Jacques apporte le tiers d’une maison au coin de la rue de la Sannerie et du Marché au Poisson tenue par Gilles de LANGUELÉE, une maison au coin du Marché au Poisson et de la rue de La Clauerye où habite Jehan DANQUOISNE, poissonnier, une maison et hôtellerie entre le pont à La Laigne nommée Le cat, une maison y joignant où habite Pierrart Le MAIRE, cordonnier, une maison rue du Pont Amont à l’enseigne Le Grand Godet, une maison rue Notre-Dame côté de l’âtre à l’enseigne Saint Jehan où habite Jehan de Le MOTTE dit Trotineur, une maison grand rue Saint Albin au coin de la Prarye Saint Albin, une maison même rue qui appartient à Willame de HORNAING, une maison et 2 coupes de terre à Flers, 10 fr. de rente héritière due par Jehan Le LEUREN de FRESNOY, 20 l. de même rente sur le curé de Bondues, 22 menc. 1 coupe de terre à Liévin, 7 ras. de terre hors de la porte d’Arras entre le chemin Cachemarée et La Brayelle, 4 ras. de terre à Râches près du vivier, 12 l. de rente viagère que par Engherran LONNERÉ dit de FIERIN, 6 l. de rente due par Robert des PREZ de NEUVIREUL, 2 fr. de rente due par Martin RIGOLLET du même lieu et diverses autres rentes énumérées, un fief de 4 menc. de bois à Liévin et la somme de 600 livres ;
et Ysabel apporte [...]

Contrat de mariage du 24 août 1486 FF 635 n° 4012 A.M. Douai
Jehan BONNENUYT, mercier, fils de feu Andrieu BONNENUYT,
et Jacque* HUCQUEDIEU, [...]
passent les convenances de leur mariage [...]
Jehan apporte 22 ras. de terre à Lièvin, une maison rue de Le Claurie au coin du Marché au Poisson entre les maisons de Witasse VREDIERE et de Henriet et Jacotin du PENSTICH, une maison rue Notre-Dame à l’enseigne L’Ymage Saint-Jehan entre les héritages des Cartriers et de l’église Notre-Dame, une maison rue du Pont Amont à l’enseigne du Grand Godet entre les héritages des Cartriers et des héritiers de Bernabe de le BATRIE, la somme de 300 écus, 50 s. de rente sur une maison à Flers, 48 gros de rente sur une maison à Saint-Aubin et 80 livres dues par le censier de Waziers dit Le MOT ;
et Jacque apporte [...]

Ces trois actes nous apprennent que l'un des contractants est enfant de feu Andrieu. Compte tenu de la taille de Douai à cette époque, il serait extraordinaire que deux familles soient parfaitement homonyme à la même date. Et si tel était le cas, on ne manquerait pas de les distinguer par un sobriquet.
Lesdits BONNENUIT héritent chacun pour un tiers, ce qui conforte le raisonnement et nous garantit qu'il n'y a pas un frère ou une soeur parti ailleurs.
Quelques maigres renseignements généalogiques sont parfaitement compatibles avec le raisonnement.
Enfin les biens présentent de franches similitudes qui ne peuvent être pure coïncidence.
Quand on passe à la génération suivante, on retrouve une bonne part de ces biens provenant tant du côté paternel que maternel.

Eh oui, c'est pas toujours du tout cuit !
Bonnes recherches...
Cordialement,

Roselyne
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Les messages de ce sujet


Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 20 10 2017 à 22:21