IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> BOUCHER, Saint-Omer
fguerquin
posté 14/10/2016 à 10:31
Message #1


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 486
Inscrit : 02/06/2007
Membre no 4 168
Logiciel: GeneaTique




Bonjour à tous
Pierre BOUCHER, prêtre chanoine de l'église cathédrale de St-Omer et président du séminaire, fait son testament le 6/12/1723. Ses héritiers établissent leur procureur le 3/3//1724.
Je chercher l'acte de décès car il peut m'apporter des éléments sur cette famille dont je descends. Mais je ne sais dans quelle paroisse je dois chercher, les experts de st-Omer peuvent-ils me conseiller?
En effet j'ai lu que la cathédrale est dédiée à Notre-Dame, mais je ne vois pas de paroisse Notre-Dame?
Merci de vos conseils
Francois

Source Joel BRISMALIN (merci):
procuration 10 du 03/03/1724
Anne DUDAL veuve de Nicolas BOUCHER, Jean Jacques BOUCHER laboureur au moulin le comte , François Joseph BOUCHER laboureur à Blaringhem Artois et Jacques Joseph COLLART laboureur à Quiestede mari de Marie Jeanne BOUCHER établissent pour procureur le sieur Jacques François GRIMBERT bourgeois marchand de cette ville au sujet du testament de feu vénérable et discrète personne Me Pierre BOUCHER vivant prêtre chanoine de l'église cathédrale de St Omer et président du séminaire d'icelle… Don par son testament du 06/12/1723 aux plus proches héritiers de Chrestienne LEGAY première femme du père dudit feu…

Ce message a été modifié par jmdubreucq - 14/10/2016 à 10:33.
Raison de l'édition : modification du titre selon les consignes des forums : patronyme en majuscules
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jbrismalin
posté 14/10/2016 à 17:35
Message #2


Expert
******

Groupe : Érudit
Messages : 1 177
Inscrit : 12/06/2009
Membre no 10 617
Logiciel: Aucun de précis




Bonsoir François,

Je dirais, sans certitude, Ste Aldegonde, si on se réfère au sujet récent DUCROCQ x LELEU, où on voit que le clocqman de la cathédrale est de Ste Aldegonde.
Malheureusement, il semble y avoir un trou à Ste Aldegonde entre 1720 et 1726…

Voilà son testament :

Gros de St Omer, testament 6 du 06/12/1723 (4E5/760)
Vénérable et discrète personne Pierre BOUCHEZ prêtre chanoine de la cathédrale de St Omer et président du séminaire épiscopal établi en la même ville et y demt, malade… aux plus proches héritiers de Chrestienne LEGAY première femme de son père qu’il estime être les descendants de Mathieu LEGAY… aux pauvres malades du village de St Quentin les Aire… aux filles de charité portant le bouillon aux malades… à Jean Baptiste JUDAS pour récompense de services, s’il est encore à son service à son décès… Exécuteur testamentaire : vénérable personne Gérard François DANEL prêtre chanoine de ladite cathédrale économe dudit séminaire… Témoins : Jean Baptiste LEURS Me tonnelier et Claude BREBION vacher tous deux demt en cette ville.


--------------------
Amicalement
Joël Brismalin
Go to the top of the page
 
+Quote Post
fguerquin
posté 14/10/2016 à 17:58
Message #3


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 486
Inscrit : 02/06/2007
Membre no 4 168
Logiciel: GeneaTique




Bonsoir Joël
Merci de la réponse - effectivement je vois un trou dans le registre de Ste Aldégonde - tant pis.

Pour ceux qui s'intéressent à Mathieu LEGAY cité dans le testament (je crois que je descends personnellement du second mariage mais je dois encore le démontrer):
transaction 14 du 02/04/1729
Jean BOUCHER demt au hameau des moulins lecomte, Jacques Joseph COLART bailly de Ghistede legrand mari de Marie Jeanne BOUCHER, lesdits BOUCHER enfants et héritiers de Nicolas BOUCHER et Anne DUDAL et aussi héritiers de Me Pierre BOUCHER vivant prêtre et chanoine de la cathédrale de St Omer et président du séminaire d’une part. François VARLET jardinier demt en cette ville et Marguerite Noel ROUY sa femme d’autre part. Parties en procès tant entre elles que contre Luc Joseph BLANCHART et Marie Anne Joseph LEGAY sa femme (mon ajout "fille de Mathieu originaire de Busnes 5MIR014/2 P705"), Louis Gaspard INBONA et Isbergue Fortunée BART sa femme fille de Jacqueline LEGAY (mon ajout "x Louis BART"), procès à cause d’un legs de 1200 livres que ledit feu Me Pierre BOUCHER chanoine a ordonné par son testament aux héritiers de Chrestienne LEGAY… transaction du 03/02/1687 entre Simon ROUY père de la seconde comparante d’une part et ledit feu Nicolas François BOUCHER lors veuf de ladite Chrestienne LEGAY d’autre part…
18/06/1729 : Marie Catherine COUBRONNE veuve de François Joseph BOUCHER et immiscée es biens d’icelui et Jean François KERSTELOIT tuteur des enfants dudit feu BOUCHER demt à Blaringhem, héritiers à portion de Nicolas BOUCHER et Anne DUDAL et de feu Me Pierre BOUCHER… agréent la transaction.

Source encore vous Joël, merci encore pour la richesse de votre blog
Cordialement
Francois
Go to the top of the page
 
+Quote Post
cdubreucq
posté 29/06/2017 à 12:04
Message #4


Expert
******

Groupe : Gestionnaire
Messages : 6 359
Inscrit : 02/10/2005
Lieu : Sainghin-en-Weppes (Nord)
Membre no 138
Aide possible: Saint omer
Logiciel: Heredis




bonjour

un partage qui peut vous donner quelques pistes

1001) Partage 3 du 13 et 14 mai 1739
Furent présents Jean François VARLET maître jardinier veuf de Marguerite Noëlle RUY icelle auparavant veuve de Marin ROTEZ d’une part, Marie Claire ROTEZ (signeà fille unique des dits feus demeurant en cette ville d’autre part,… pour ne pas avoir de procès, ni de difficulté entre eux …ensuite du contrat de mariage entre le premier comparant et la défunte passé le 4 avril 1714 a réglé les apports… de la manière qui suit : appartient à la communauté la vente des meubles, après la mort de la dite Marguerite Noëlle RUY arrivée le 15 février dernier, inventaire du 17 au 20 avril dernier, rentes . il est reconnu après prisée que le jardin situé dans cette ville dans le Haut Pont à la « fresche » poissonnerie appartient aux différentes parties… le premier comparant a apporté lors de son mariage …outils de son métier de charpentier, manoir amasé de maison contenant une demie mesure prés du moulin de Busnes, appartient à la seconde comparante 1000 livres mais elle doit au Sieur Jacques François GRIMBERT marchand receveur en cette ville la somme de 400 livres… la seconde comparante prétendait due une somme de 600 euros léguées le testament de vénérable personne Pierre BOUCHER Prêtre chanoine de la Cathédrale de Saint Omer …passé devant notaires de cette ville le 6 décembre 1723 aux plus proches héritiers de Chrétienne LEGAY première femme de son père « qu’il y estimait être descendants de Mathieu LE GAY sans qu’il ait voulu exclure les autres »….. testament décrété par jugement du magistrat de Saint Omer à l’audience du 10 mars 1724 sur les poursuites de maitre Gérard François DANEL prêtre chanoine de la cathédrale nommé pour l’exécution du legs fait aux pauvres de Saint Quintin Lezaire et celui aux plus proches héritiers de Chrétienne LEGAY… le 17 mai 1724 le premier comparant et sa feue femme furent assignés pour soutenir la validité des dits deux legs… reconnut que la dite Marie Noëlle ROUY est la plus proche héritière de Chrétienne LEGAY, Luc BLANCHARD marchand à Aire et Marie Anne Joseph LEGAY sa femme, Lois Gaspard INBONA ? et Fortunée Isbergue BART sa femme l’ont aussi prétendu … jugement contradictoire le 21 janvier 1726 il a été jugé moitié du dit legs au dit VARLET et sa femme, l’autre moitié aux dits BLANCHARD et INBONA et leurs femmes.. le dit VARLET a fait appel au conseil d’Artois où par sentence rendue contre eux Anne DUDAL veuve de Nicolas François BOUCHER, Jean Jacques BOUCHER son fils demeurant aux Moulins le Comte les Aire, François BOUCHER demeurant à Blaringhem en Artois, Jacques Joseph COLLART demeurant à Quiestède et Marie Anne BOUCHER aussi appelants, de même que les dits BLANCHARD et INBONA et leurs femmes le 12 juin 1728…. Somme de 1200 livres léguée par testament du 6 décembre 1723 par Pierre BOUCHER condamne les dits DUDAL, BOUCHER, COLLART et VARLET à payer la somme par Maitre Gérard François DANEL exécuteur testamentaire du feu sieur Pierre BOUCHER….transaction du 2 avril 1729 par laquelle les dits VARLET et sa femme se sont contentés de 600 livres au lieu de 1200 … du sus dit legs du chanoine BOUCHER… il se présente une autre difficulté pendant la minorité de la seconde comparante le premier et sa feue femme ont appréhendé pour son nom la succession de Simon ROUY son grand père du chef maternel…..(inventaire le 23 avril 1723)…rente créée par lui (Simon ROUY ?) Pétronille Marie Jeanne VARLET sa femme au profit de maître André Joseph DELIGNY prêtre vicaire de Busnes le 11 avril 1714 devant les notaires de Lillers, …. Suit le partage des biens de la communauté : armoire, louchet, fer à repasser…. Ainsi que les outils de charpentier… restera en commun une maison située en cette ville Rue Sainte Catherine derrière le couvent des religieuses des pauvres Clarisses, acquise de Louis Joseph FINDENIER le 17 mai 1726, idem un jardin dans cette ville issue par la rue Robin acquis de Jean Baptiste CLAY le 15 octobre 1721, rendages de biens situés à Berguette, Guarbecque et environs procédant de la succession de Simon ROUY à lui dévolu par le trépas de Marie REGNIER femme de Bernard NIEPCE repris en l’hypothèque du 13 janvier 1698 pour sureté d’une rente créée le 14 décembre 1690 au profit de Simon LAMOURY le dit Simon ROUY a remboursé …



--------------------
Catherine Dubreucq
Go to the top of the page
 
+Quote Post
fguerquin
posté 29/06/2017 à 20:06
Message #5


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 486
Inscrit : 02/06/2007
Membre no 4 168
Logiciel: GeneaTique




Merci beaucoup Catherine
En première lecture je retrouve les mêmes individus pour la branche BOUCHER, mais il y a des détails qui vont me permettre d'avancer. Par exemple je vois déjà que Francois BOUCHER de Blaringhem est encore vivant à la sentence du 12 juin 1728, alors qu'il est décédé le 18 juin 1729.

Cordialement
Francois
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 22 10 2017 à 02:12