IPB


Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Saint-André, Pas-de-Calais
dwiart
posté 22/10/2015 à 22:05
Message #1


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 310
Inscrit : 16/09/2009
Lieu : Langlade (30)
Membre no 11 085
Aide possible: Troisvaux (62) et Vaunage (30)
Logiciel: Heredis




Bonsoir à tous,
J'ai trouvé dans un acte du Pas-de-Calais, mais aussi en Savoie, "rente annuelle payée à la Saint-André".

1- La Saint-André a-t-elle toujours été le 30 novembre ?
2- Pourquoi à la Saint-André ?

Merci pour votre réponse.

Daniel


--------------------
Moitié Cht'i, moitié Béarnais
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jvasseur
posté 31/08/2016 à 03:00
Message #2


Plume d'Or 2017, 2016 & 2015
******

Groupe : Membre +
Messages : 9 421
Inscrit : 27/05/2013
Lieu : BLOIS
Membre no 15 980
Aide possible: recherche historique
Logiciel: Aucun de précis




Bonjour,


Jour de la fête de Saint André, l'apôtre, La Saint-André se célèbre le 30 novembre depuis le IV° siècle.
Dans certains pays, comme la Pologne ou l'Allemagne, on célèbre la Veille de la Saint André, c'est-à-dire le 29 novembre.
La Saint-André tombe le premier jour de l'Avent : c'est le point le départ des festivités de Noël et le début de la fin de l’année liturgique.

De tous temps, le fermage ou prix de location des terres et bâtiments ruraux n'est exigible qu' à la Saint-André - c'est-a-dire au 30 novembre - afin de laisser au fermier le temps de battre et de vendre les grains qu'il a récoltés. La perception des diverses rentes seigneuriales suit la même philosophie et le même schéma.


Je pense que la perception des fermages et rentes à la Saint-André (dernier jour de Novembre) tire son origine des Calendes romaines.

Les calendes (en latin archaïque : kǎlendāī, -āsōm ; en latin classique : cǎlendae, -ārum) étaient le premier jour de chaque mois dans le calendrier romain, celui de la nouvelle lune quand le calendrier suivait un cycle lunaire (années de Romulus et de Numa Pompilius). Ce jour-là, les pontifes annonçaient la date des fêtes mobiles du mois suivant et les débiteurs devaient payer leurs dettes inscrites dans les calendaria, les livres de comptes, à l'origine du mot calendrier.

La fête de la St André est le jour précédant les calendes de Décembre... Donc de l'obligation de payer ses dettes.
Si je ne fais pas erreur, c'est également ce jour que se pratiquaient les louées de travailleurs agricoles dans nos campagnes.

A noter qu'il existait également une autre échéance dans notre monde agricole... C'était à la St Rémy (01 octobre).
Dans toutes les régions où on les soumet à la vaine-pâture, les prés sont en défense depuis la mi-mars jusqu'à la St Rémy quand la seconde herbe est réservée.
Cet usage a été maintenu provisoirement par la loi du 28 septembre 1791. Dans les arrondissements de Boulogne, Montreuil, Aire et St Omer, les labours peuvent être pratiqués dès la St Rémy ou la St Martin.

On percevait également certaines rentes à la St Rémy.
Le mieux est de consulter les coutumes locales du bailliage d'Amiens, rédigées en 1507, publiées par M. A. Bouthors. Amiens, impr. de Duval et Herment , 1845 et 1853. — 2 vol
---------------- Voir notamment FONCQUEVILLERS -----------------

Joël

Ce message a été modifié par jvasseur - 31/08/2016 à 03:01.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dwiart
posté 31/08/2016 à 20:43
Message #3


Confirmé
*****

Groupe : Membre +
Messages : 310
Inscrit : 16/09/2009
Lieu : Langlade (30)
Membre no 11 085
Aide possible: Troisvaux (62) et Vaunage (30)
Logiciel: Heredis




Bonsoir à tous,

Un grand MERCI à Joël pour cette réponse qui répond parfaitement à ma question. Vous êtes FORMIDABLE.

Bien cordialement
Daniel


--------------------
Moitié Cht'i, moitié Béarnais
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 23 01 2018 à 18:43