Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

4 Pages V   1 2 3 > » 
entry 17/04/2015 à 19:13
bonsoir

une reconnaissance bien difficile à indexer ...Donc je la mets sur le blog




  • Reconnaissance 15 du 20 juin 1750



Fut présente Marie Joseph DEHURTEVENT (signe) veuve de François DEPOIX vivant fermier demeurant à Febvin Palfart, laquelle ayant eu lecture de 5 constitutions de rentes, la première de 800 livres de capital, au cours de 40 livres par an créée par acte du 22 janvier 1714, la deuxième de 500 livres de capital, au cours de 25 livres par an créée par acte du 13 novembre suivant par Dame Marie Thérèse DE FROY douairière de Robert François DAUDENFORT vivant écuyer sieur de la Potterie demeurant en cette ville, au profit d’André DE MARTINI écuyer sieur de Saint Martin et dame Marie Madeleine CUVELIER son épouse, hypothèque donnée par les gens de loi de Febvin le 26 août 1719, subrogation passé par dite dame DE FROY dans les deux rentes au profit de Marie DEMARLE le 16 septembre 1720, quittance du paiement qu’elle a fait à la dame épouse du sieur Saint Martin le 17 du dit mois, et une promesse du dit sieur DE POIX, sous signature privée, de payer le cours annuel à la décharge de la dame DAUDENFORT du 3 juillet 1724. Une troisième rente créée à Aire le 29 janvier 1691 par le sieur DAUDENFORT et la dame DE FROY son épouse au profit de Jenne VERDIERE veuve d’Antoine BLANCHEGORGE, jointe hypothèque donnée par les gens de loi de Febvin le 12 mars suivant, subrogation faite par la dame DAUDENFORT au profit de Marie DE MARLE par acte en grosse et quittance à la suite et Jean Baptiste DHEUNE les 16 septembre et 27 décembre 1720 ; laquelle rente est de 750 livres de capital, au cours annuel de 41 livres 5 sols, le transport fait au dit DHEUNE à Aire le 24 mai 1713, la quatrième rente de 375 livres en capital, au cours annuel de 20 livres 4 sols et 10 deniers, créée par le sieur et la dame DAUDENFORT par acte à Aire le 11 mars 1701, subrogation au profit de Marie DEMARLE le 16 décembre et la quittance de paiement du 17 septembre 1720 fait au sieur Jean Baptiste ODET ayant droit de la rente par succession qui était créée au profit du sieur Balthazar François ODET et demoiselle BOURGEOIS son épouse, reconnaissance par Philippe François Joseph DUADENFORT sieur de la Potterie le 28 avril 1749 au profit de Maximilien Joseph Xavier LEFRANCOIS écuyer sieur Du Clercq et demoiselles ses sœurs, héritiers de maître Robert Augustin LEFRANCOIS leur père et légataires des demoiselles VANDENBOSSCH pour la dite rente ; la cinquième rente de 600 livres de capital, au cours annuel de 36 livres, créée solidairement par le sieur et la dame DAUDENFORT au profit de la fondation du sieur Chanoine VANHOST le 31 juillet 1705, hypothèque donnée par les gens de loi de Cohem, Blaringhem le31 août suivant, reconnaissance par le sieur Philippe François DAUDENFORT écuyer sieur de la Poterie, fils et héritier des constituants le 12 décembre 1712 au profit de la dite fondation, subrogation le 16 septembre 1720 au profit de Marie DEMARLE et quittance après paiement par le sieur DARREST en qualité d’administrateur de la bourse des pauvres le 24 du dit mois de l’an 1720. Jointe aux 5 rentes un rétrocession faite par la dite Marie DEMARLE au profit du feu maître Robert Augustin LE FRANCOIS et des demoiselles Anne Françoise et Jeanne Aldegonde VANDENBOSSCHE chacun pour moitié le 11 octobre 1720, une reconnaissance le même jour par la dame DAUDENFORT dans laquelle est énoncé que le capital total des 5 rentes se monte à 4764 livres sur le pied de 2% soit 95 livres 8 sols par an de rente héritière. Une sixième rente de 3800 livres de capital, au cours annuel de 76 livres créée par demoiselle Marie Françoise DAUDENFORT à la caution solidaire de la dame DE Froy sa mère, au profit du feu Robert Augustin LE FRANCOIS et des demoiselles VANDENBOSSCH chacun pour moitié par acte du 17 septembre 1720, jointe une reconnaissance faite par le sieur Philippe François DAUDENFORT sieur de la Poterie héritier de Marie Françoise DAUDENFORT sa sœur le 14 janvier 1729, acte au pied est contenu obligation de payer par la comparante jointement avec François Joseph DE POIX (signe) son fils en qualité d’occupants des biens affectés et hypothéqués….Comparants reconnaissent les rentes exécutoires sur eux et leurs biens….aussi longtemps qu’ils sont détenteurs du bail sur la base de 400 livres par an…




amicalement








entry 27/08/2014 à 16:18
bonjour

il y a un bon moment suite à une question Bertrand a parlé de fond notarié déposé aux AD de Lille concernant renescure .... au moins 300 boites ... je m'étais promis de faire "quelques" photos ... ça y est je m'y suis mise ...1000 photos dans la boîte ...des actes passés devant les échevins et baillis de Renescure j'ai exploré deux boites : une avec des actes vers 1740 : 4 sur 5 en Français , l'autre avec des actes vers 1680 là c'est l'inverse ...

en lisant "de biais" les signatures par exemple : des patronymes de l'Audomarois apparaissent ce qui me semble "logique"
et aussi des actes (procurations notamment) de snotaires royayx d'Artois à Saint Omer

maintenant reste à exploiter ce fond

entry 04/04/2014 à 20:04
bonsoir à tous

une reconnaissance de 1716 qui ne me permet pas de "remplir" correctement la table .....alors je vous la mets ici peut être aidera-t-elle l'un d'entre vous ...

1) Reconnaissance 13 du 1 mai 1716

Comparurent Jacques (signe) et François HEREN frères demeurant le dit Jacques à Thiembronne en Boulonnais et le dit François à Beaussart, Jacques BRUCHET laboureur à Assonval et Catherine HEREN sa femme, Jan MARCOTTE journalier demeurant à Beaussart et Marie HEREN sa femme, Jean BLONDEL journalier et Adrienne HEREN sa femme et Jean FACON couvreur de paille demeurant au dit Beaussart et Marguerite HEREN sa femme, iceux HEREN frères et sœurs, enfants et héritiers de Louis et Marie BOYAVAL icelle fille et héritière d’Adrien et d’Isabelle BULOT qui fut héritière de Pierre et de Péronne CREQUY qui ont constitué la rente dont sera fait mention dans la présente reconnaissance et Pierre HERENT fils et héritier de Pierre et de Michèle COSSIN ? qui fut fille de Pierre et de la dite Péronne DE CREQUY, icelui dernier nommé stipulant en son nom et comme tuteur d’Anne Marie et Marie Charlotte enfants mineurs des feus Antoine SAMBOUR et Michèle HERENT icelle petite fille et héritière du dit Pierre BULOT et de Péronne DE CREQUY…les comparants reconnurent après lecture d’une rente portant capital de 420 florins et en cours annuel de 30 florins constitués par les dits Pierre BULOT et Péronne DE CREQUY au profit du sieur JAspart de BALINGHEM par acte du 3 juillet 1627, agréée par la dite DE CREQUY le 25 novembre 1627 …hyppothéques données par les baillis du marquisat de Renty par acte du 10 mars 1673…Reconnaissance par Philippe BULO, Adrien BOYAVAL et Isabeau BULO sa femme et consors par acte du 24 novembre 1660…. Les comparants reconnaissent la rente exécutoire pour l’avenir et pour les arriérages pour un montant de 1260 livres…à la volonté du sieur Martin PENANT rentier en cette ville et demoiselle Marie Joseph LHEUREUX son épouse à qui appartient la rente comme héritiers du dit JAspart DE BALINGHEM…


entry 15/11/2013 à 21:05
bonsoir

aprés les partages de Saint Omer table dispo sur le site

je me lance dans les reconnaissances , je pense faire 1690 à 1750 mais comme pour les partages : dans le désordre.....

avec une difficulté supplémentaire : la difficulté de réaliser une table

et un petit bonheur : beaucoup d'ascendances dans les premières relévées pour l'insant une cinquantaine de 1698 et 1703

vous en pensez quoi ????

entry 12/10/2013 à 18:15
après deux semaines un peu difficiles...une semaine de certification au travail qui fait marquer une pause dans le quotidien, qui stresse et qui fatigue .... une semaine de rattrappage ...ben oui faut bien faire ce qui a attendu une semaine
c'est le Week End ...programme de celui-ci rolleyes.gif cela dépend pour qui .... pour l'hom et les chiens tongue.gif chasse ..du moins samedi ..pour moi blush.gif flemmardise ... et généalogie
dimanche : pareil pour tout le monde le matin nickel.gif marché et balade et l'après midi ... je pense que je vais conjuger les mêmes verbes que samedi : "flemmer" sleep.gif et relever blush.gif
j'avance ...vraiment beaucoup plus doucement pour les relevés ...depuis que les archives sont en ligne...

bon parait que tout mon petit monde ne va plus tarder alors je rentre en cuisine

entry 22/09/2013 à 15:27
bonjour

de nos jours il existe encore une brasserie Saint Arnoult, qui se situe sur l'Audomarois, je en sais pas si cela un lien avec celle-ci ...mais j'aimeraisb ien me dire que "oui " si vous avez des éléments .....
je vous mets deux relevés d'actes de partages "récents" qui parlent de cette brasserie ...

1) Partage 2 du 10 mai 1765 et acte 12 juillet 1766

Furent présents le sieur Charles Antoine Félix CAPPELLE (signe) garçon majeur de droit, marchand brasseur d’une part, maître Georges Ignace Joseph CAPPELLE (signe) prêtre, économe du séminaire épiscopal de cette ville de deuxième part, demoiselle Marie Joseph CAPPELLE (signe) fille majeure de droit de troisième part, demoiselle Marie Jeanne CAPPELLE(signe) fille majeure de droit de quatrième part et demoiselle Dorothée CAPPELLE (signe) de cinquième part, demeurant tous à Saint Omer, tous frères et sœurs germains, enfants et héritiers de feu Charles CAPPELLE et de demoiselle Marie Jeanne HARDY disant que par les successions de leurs père et mère il font partage des biens en4 lots : une maison, étables et dépendances au village de Saint martin au Laert à usage de cabaret ayant pour enseigne le grand Malbourouck vers mer au cimetière du dit lieu, de l’autre côté au cabaret où pend l’enseigne « la paix » … une autre maison et héritage et dépendances à usage de brasserie nommée Saint Arnould avec les ustensiles servant à la brasserie … rentes héritières dues : 1200 livres au sieur LIEVREBERT affectée au cabaret le grand Malbourouck, 1000 livres dues au nommé DEZOMBRE cabaretier au cabaret du Blanc Lévrier en cette ville, rente de 1500 livres due à Barbe BRICHE fille majeure demeurant en cette ville, une maison rue des Jésuites à usage de cabaret enseigne le Blanc Lévrier, une maison sur la place du Haut Pont à usage de cabaret nommé l’Ancre, une maison à usage de cabaret nommé le petit Mincq située ruelle de Saint Eloy tenant d’un côté à la chapelle de Saint Eloy et par derrière à l’église de Sainte Aldegonde …additif le 12 juin 1766 furent présentes Dorothée et Marie Jeanne CAPPELLE filles majeures de droit demeurant ensemble en cette ville… ont reçu comptant du sieur Charles Antoine Félix CAPPELLE et de demoiselle Marie Joseph CAPPELLE leur frère et sœur…

et celui -ci qui reprend les sommes dues à la brasserie avec quelques noms de cabarets sur Saint Omer


1) Partage 1 du 17 mai 1765

Furent présents le sieur Charles Antoine Felix CAPPELLE (signe) maitre brasseur d’une part, maître Georges Ignace Joseph CAPPELLE(signe) prêtre, économe du séminaire épiscopal de cette ville de deuxième part, demoiselle Marie Joseph CAPPELLE (signe) fille majeure de droit de troisième part, Demoiselle Marie Jeanne CAPPELLE(signe) fille majeure de droit de quatrième part, demoiselle Dorothée CAPPELLE (signe) fille majeure de droit de cinquième part, tous demeurant en cette ville. Iceux CAPPELLE frères et sœurs germains, enfants et héritiers des feus le sieur Charles CAPPELLE vivant marchand brasseur et demoiselle Marie Jeanne HARDY, les comparants sont restés en société depuis les décès de leurs parents tant meubles, immeubles que commerce de brasserie …partage des biens délaissés par leurs parents et ceux qu’ils ont acquis tant dettes actives, lettres de rentes, obligations, marchandises d’houblon et de scorion…inventaire :

Dans un livre les livraisons faites aux principaux cabaretiers attachés à cette brasserie :

- par le nommé DESOMBRE cabaret à l’enseigne « du blanc lévrier » : 825 livres

- par Constant TANART cabaret à l’enseigne « à l’Ancre » :556 livres

- par le nommé CUVELIER cabaret à l’enseigne « le petit Nunck » : 825 livres

- par le nommé LAUTRIN cabaret à l’enseigne « Malbourouck » à Saint Martin au Laërt : 1051 livres

- par le nommé SAISON cabaret à l’enseigne « à la croix rouge » en cette ville : 181 livres

- par le nommé CAPELET cabaret dans le Haut Pont à l’enseigne « Sainte Cécile » : 386 livres

- par le nommé ROBUTAUX cabaret en cette ville à l’enseigne « le renard » : 688 livres

- par le nommé GAMAIN cabaret en cette ville à l’enseigne « le soleil d’or » :872 livres

- par la veuve du nommé GRISELIN cabaretier à Saint Martin au Laërt : 764 livres

- par le nommé PARENT cabaretier à Saint Martin au Laërt : 462 livres

- par le nommé CAPELE et fils cabaret à l’enseigne « au grand Saint Jacques » faubourg du Haut Pont : 543 livress

- par le nommé DANEL cabaret à l’enseigne « le comte de Saxe » : 501 livres

-par le nommé DUHERLIN cabaret rue Sainte Marguerite nommé « Lille de Roye » : 1338 livres

- par la veuve HUGUET cabaret en cette ville enseigne « le panier fleuri » : 405 livres

- par la veuve GOTTINIAUX cabaret en cette ville enseigne « le bœuf fleuri » : 669 livres

- par le nommé PETREL et Catherine CLAPSTIENE sa femme

- par Joseph FINDENIER cabaret en cette ville enseigne : « la ville d’Ardres » : 407 livres

- par Etienne BANQUART cabaret rue de l’arbalète en cette ville : 429 livres

- par Joseph RIGAULT cabaretier rue du Mortier : 1182 livres

- par Mathieu DERIN cabaretier à Wizernes : 63 livres

- par Mathieu THERIN cabaretier à Wizernes et sa femme : 58 livres (appelé Jacques dans la suite de l’acte)

- par Noël DESOMBRE cabaretier à Blendecques : 145 livres

- par la veuve DUBOIS cabaretière à Tilques : 119 livres

- par la veuve PAYEN cabaretière à Wizernes : 18 livres

-par Daniel CALAMBRE cabaretier à Wizernes : 155 livres

-par le nommé CARON cabaretier dans le Haut Pont près de 4 moulins : 74 livres

- par le nommé PREUDHOMME cabaretier à Saint Omer : 164 livres

-par le nommé MANESSIER dit CARABINIER cabaretier à Wisques : 76 livres

- par le nommé Jean François LASSEUR cabaretier à Arques : 61 livres

- par le nommé ROBERT geôlier des prisons du Roi à Saint Omer : 131 livres

- par la veuve DACQUIN cabaretière au bac de Saint Momelin : 275 livres

- par le nommé FARDOUX cabaretier à Hennuin ?: 34 livres

-par le nommé PUCHOIS cabaretier à Longuenesse : 13 livres

-par le nommé PICHON cabaretier à « la verde Ecuelle » : 148 livres

- par Pierre Joseph GILLIEZ ? cabaretier à Arques : 287 livres pour livraison depuis 1761

- par Jean Joseph HACOT cabaretier à Blendecques : 164 livres

- par le nommé DELANNOY cabaretier à Sainte Mariekerque : 42 livres

- par le nommé MAYEUX cabaretier à LEulinghem :43 livres

Obligations :

-par obligation du 8 août 1759 Louis Joseph CARON cabaretier dans le Haut Pont doit170 livres

- par obligation du 3 juin 1758 Pierre Joseph WIDEHEM cabaretier à Serques doit 156 livres

- par obligation du 30 novembre 1763 François Maire VOSPETTE cabaretier à Saint Omer doit 120 livres de loyer

-par obligation du 4 janvier 1763 Jean PETREL et Catherine CLAPSTEENE sa femme doivent 796 livres

- par obligation du 29 juillet 1763 François Marie VOSPETTE et sa femme 205 livres

Rente du 25 juin 1762 créée par Ignace COURTOIS marchand et Marie Anne DUCROCQ sa femme demeurant en cette ville…

Somme totale de toutes les dettes actives, argent comptant, scorion, houblon y compris les 15 tonnes de bière forte et 10 tonnes de petite bière qui se trouvent dans la cave de la brasserie….montant 20826 livres et 2 sols ….laquelle somme divisée en 5 parts égales….


si vous avez des complément s....

amicalement



entry 09/08/2013 à 13:06
bonjour

j'ai pu ce jour m'offrir deux heures aux archives d'Arras.... je sais deux heures c'est peu mais c'est aussi beaucoup ... rolleyes.gif j'ai fait environ 600 photos d'actes notariés du XVIII siècle d'Aire sur la Lys
deux répertoires et une petite (toute petite) liasse

les deux répertoires sont dotés d'une table, une claire et facile à lire, l'autre un peu moins ...je vais essayer de mettre cela sur fichier informatique et voir avec nos "super techniciens" si c'est possible de la rajouter aux relevés disponibles

à suivre

entry 21/10/2012 à 17:12
bonsoir

je viens de finir ce sous-partage concernant Jeanne Noëlle PIGACHE, je vous mets le relevé

1) Partage 30 du 20 mars 1754

Sous partage et division des deniers provenant de la succession de demoiselle Jeanne Noëlle PIGACHE vivante fille majeure demeurant en cette ville y décédée le 14 novembre 1744 fille d’Engrand PIGACHE et de Jossine GRAU icelui fils de Guillaume et de Marguerite DU PLOUY, icelle Jossine fille de Jean et de Marie PARENT laquelle était auparavant veuve de Pierre BOULENGER, contenant le présent sous- partage la subdivision des biens paternels qui étaient propres à la défunte quant au partage des rentes, obligations … elles ont été assignées à plusieurs héritiers dans le partage général signé par le sieur Pierre SENLECQ de la part des héritiers paternels et par le sieur Jacques François PIERENS de la part des héritiers maternels le 13 de ce mois,…défunte avait fait un testament….contestation et sentence rendue au conseil d’Artois le 22 février 1746 sur les poursuites du sieur Jean JOLLY héritier féodal…biens situés en Flandre échus aux héritiers paternels : Nicolas François BARBET bourgeois maître cordonnier à Saint Omer et Jeanne Françoise Joseph MAHIEU sa femme, Jean Louis LELONG bourgeois marchand drapier à Saint Omer et Marie Louise MAHIEU sa femme, Jacques DERICK maitre boucher père et tuteur de l’enfant mineur qu’il a eu avec Nicole CORBEAU sa feue femme fille de Pierre Adrien CORBEAU et d’Adrienne MAHIEU iceux MAHIEU enfants et héritiers de Marguerite Agnés PIGACHE à son décès veuve de Michel MAHIEU, icelle PIGACHE de N …. DOMIN et de Jean PIGACHE icelui fils de Guillaume et de Marguerite DUPLOUY, icelle Marguerite Agnés PIGACHE cousine germaine de la dite Jeanne Noëlle PIGACHE de seconde part..

Robert MAHIEU vivant de ses biens demeurant à Tatinghem et Madeleine PIGACHE icelle fille du dit Jean PIGACHE et de la dite N …DOMIN aussi cousine germaine de la dite Jeanne NoËlle PIGACHE de troisième part

Louis Joseph LECLERCQ laboureur demeurant à Wizernes et Jeanne Françoise HOELS sa femme icelle fille de Jean François HOELS et de Jeanne Noëlle PIGACHE icelle fille du dit Jean PIGACHE de sa seconde union avec Jeanne ROSEAU, de quatrième part,

François BOUDART laboureur à Campagnette paroisse de Wavrans et Catherine BOUDART sa sœur fille majeure, iceux BOUDART enfants de Charles et de Jeanne DEVIN fille de Jacques DEVIN premier du nom et de Marie PIGACHE icelle fille de Guillaume et de Marguerite DU PLOUY et ainsi la dite Jeanne DEVIN a recueilli et transmis à ses enfants la succession cousine germaine de la dite défunte de cinquième part

Jacques PASQUIER laboureur demeurant à Picquendal paroisse de MErck Saint Liévin, Pierre WILQUIN laboureur et Marie Marguerite PASQUIER sa femme, Jean LENGLET charon à Bientques, Philippe LENGLET charon à Saint Liévin, Marie Antoinette LENGLET veuve d’Antoine MARGE demeurant au Maisnil Dohem , Jean François LAVIS demeurant à Fauquembergues et Marie LENGLET sa femme, Catherine LENGLET fille majeure demeurant à Saint Omer, Pierre MARGE veuf de Liévine LENGLET père et tuteur de ses enfants mineurs, les dits LENGLET enfants de Christophe LENGLET et de Louise PASQUIER et iceux PASQUIER enfants et héritiers d’Adrien et de Catherine DEVIN fille du dit Jacques DEVIN premier du nom et de Marie PIGACHE icele fille de Guillaume et de Marguerite DUPLOUY… la dite Catherine DEVIN a recueillie la succession cousine germaine de la dite défunte ….de sixième part…

Etienne Joseph DERWAR laboureur demeurant à Wizernes et Jeanne Thérèse PIGACHE, Jean François GALLET tailleur d’habits au même lieu et Marie Marguerite PIGACHE sa femme, les dites PIGACHE filles de feu Nicolas PIGACHE et Marie Jacqueline CARON, icelui Nicolas du dit Jean PIGACHE de son mariage avec Jeanne ROSEAU, icelles femmes de DERVAR et de GALLET cousines à la mode de Bretagne de la dite feue Jeanne Noëlle PIGACHE … de septième part,

Pierre et Martin PIGACHE laboureurs à Wizernes, Martin Alexandre DE RUMINGHEM et Jeanne Françoise PIGACHE sa femme demeurant à Wizernes, Jean LEGRAND laboureur et Marie Catherine PIGACHE sa femme, Pierre DUPLOUY laboureur et Antoinette Joseph PIGACHE sa femme, et Marie Marguerite PIGACHE fille majeure tous demeurant à Wizernes, les dits PIGACHE enfants et héritiers de Catherine LIMOSIN et de Martin PIGACHE icelui fils du dit Jean et dela dite Jeanne ROSEAU, ….de huitième part

Antoine Albert PIGACHE vivant de ses biens demeurant à Wizernes fils de Marie Marguerite BEAUCHAMPS et de Gilles PIGACHE fils des dits Jean et Jeanne ROSEAU… de neuvième part,

Maître Nicolas Joseph DUCROCQ prêtre curé de Saint Nicolas pays de L’angle, le sieur Léivin François DUCROCQ négociant à Saint Omer, Jean Baptiste DUCROCQ laboureur au Haut Arques, Albert DUCROCQ marchand tabatier demeurant à Dunkerque, Jean François DUCROCQ laboureur à Saint Nicolas, iceux DUCROCQ enfants et héritiers de Noël DUCROCq et Anne PIGACHE, fille des dits Jean et Jeanne ROSEAU iceux DUCROCQ cousins issus de germains ou neveux et nièces à la mode de Bretagne …. De dixième part

Antoine François DEVIN demeurant à Ouve paroisse de Remilly, Adrien DEVIN demeurant à Saint Omer, Pierre DEVIN demeurant à Matringhem, Anne Marie DEVIN veuve de Louis SIMON demeurant à Saint Liévin, Jean Charles DUCROCQ laboureur demeurant à Ouve et Marie Marguerite DEVIN sa femme, iceux DEVIN enfants de Marguerite MAMETZ et de Jacques DEVIN second du nom fils de Jacques DEVIN premier du nom et Marie PIGACHE icelle fille de Guillaume PIGACHE et de Marguerite DUPLOUY …neveux et nièces à la mode de Bretagne…et encore Jacques DEVIN quatrième du nom et N…DEVIN son frère fils de N et de Jacques DEVIN troisième du nom icelui fils de Marguerite MAMETZ et de Jacques DEVIN second du nom fils de Jacques premier du nom et de Marie PIGACHE….de onzième part,

Le sieur Pierre François SENLECQ arpenteur et géomètre demeurant à Saint Omer, Dominique François SENLECQUE laboureur à Tatinghem, Philippe MAMET et Marie Claire SENLECQ sa femme, Pierre François DECROIX laboureur demeurant à Crehem paroisse de Remilly et Marguerite SENLECQ sa femme, iceux SENLECQ enfants de Pierre SENLECQ et Marie Louise DEVIN,

Et encore Dominique BERNARD laboureur demeurant à Fourbecque fils de Marie Marguerite VERDURE ? et de Philippe Joseph BERNARD, icelui fils de N … BERNARD et de la dite Marie Louise DEVIN fille de Jacques DEVIN premier du nom et de Marie PIGACHE… icelle fille de Guillaume et Marguerite DUPLOUY….de douzième et dernière part….

Sous partage entre tous les héritiers paternels : répartition d’argent…(signatures non relevées)


entry 30/08/2012 à 19:13
je vous mets un partage qui nous donne quelques belles descriptions de bijoux.....



1) Partage 16 du 14 septembre 1739

Furent présents le sieur Jean Baptiste Richard DE LA FOSSE (signe) écuyer demeurant à Paris rue Charlot paroisse Saint Nicolas des Champs pour ce jour à Saint Omer d’une part, le sieur Jacques POOT (signe) marchand apothicaire demeurant à Saint Omer en qualité de tuteur de noble demoiselle Dorothée Joseph BOURGEOIS de MORVILLE, le dit Richard DE LA FOSSE et la demoiselle Dorothée BOURGEOIS de MORVILLE héritiers conjointement de Dame Dorothée Louise de RUBENS ISNARD, fille de messire Michel DE RUBEN et de dame Dorothée TERLYNCK veuve de messire Hyacinthe marquis DE POZO BUENO lieutenant général ambassadeur, suivant son testament du 21 juillet 1734 étant olographe selon la translation de la langue espagnole en langue française, signé par certification VAULGRENANT ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de France en Espagne donné à Madrid le 3 avril 1735, …. Il appartient aux dit comparants les joyaux énoncés dans l’estimation faite par François BELTRAM DE LA CUENA taxeur de joyaux royaux de la chambre de la reine, inventaire fini le 16 octobre 1734, … partage en 2 lots : premier lot une agrafe en argent, le revers uni et doré composé de 5 pièces jointes par gonds au revers des quatre une petite pointe à chaque pièce, la dite agrafe garnie de 5è diamants foncés, brillants et roses en cette forme la plus grande pièce fait le milieu des 5 sus dites est garnie de 13 diamants… pour une valeur de 1906 , un collier carcan en argent et revers composé de 49 enchassures et à chacune un diamant fond brillant toutes les enchassures percées dans deux fils, le plus gros diamant est de 5 grains et demi de circuit… valeur 1870, un papillon en argent et or dans sa feuille de laton avec aiguille d’acier, les ailes d’or émaillées de bleu transparent, et grillé garni de 10 diamants le plus gros de couleur tirant un peu sur le topaze de 13 grains et ¾ de circuit…. Avec un grenat octogonal de 9 grains 2/3 , un rubis …valeur 850, une boucle d’argent le revers uni et poli garnie de 8 diamants le plus gros de 4 grains de circuit… valeur 412, deux pendants d’oreilles en argent le revers uni et doré, ensemble de 6 diamants dont l’un d’eux de 2 grains ¼ de circuit, il y a deux pierres fausses imitation de perles…. valeur 62, somme totale 5100 ducats d’argent chaque ducat estimé à 5 livres 10 sols de France, second lot deux pendants d’oreilles en forme d’amandes et boucles le revers uni et doré, les deux gros diamants posés, transparents, garnis ensemble de 6 gros diamants…valeur 2762 ducats d’argent, une croix d’argent, revers uni avec une enchâssure pour anneau , la croix formée de 4 embrassures et au pied un diamant en amande posé en transparence garni aussi de 6 diamants le plus gros à l’anneau de 11 grains 2/3 de circuit….valeur 1314 ducats, une bague en argent enchâssure et bras d’or gaudronné travaillée différentes petites façons garnie d’un diamant de 12 grains 1/3 …valeur 550 ducats d’argent, une autre bague …garnie de 5 diamants le plus gros rose fait en demie façon d’amande de 10 grains forts de circuit… valeur 334 ducats d’argent …

si nous avons un joailler dans ce forum : peut il dire si les indications sont suffisantes pour faire un dessin des bijoux????



entry 26/08/2012 à 19:50
à nouveau un partage qui cite des rentes avec des dates précises


Partage 11 de rentes du 22 février 1745

Furent présents Jean DALLONGEVILLE (signe) laboureur d’une part, Jean Louis THOMAS (signe) laboureur à Nielle les Boulonnais et Marie Anne DALLONGEVILLE (signe) sa femme, les dits DALLONGEVILLE frère et sœur, héritiers à portion du chef paternel du sieur Liévin OGIER vivant échevin à son tour de cette ville d’autre part, et reconnurent que à eux, au sieur Claude Antoine MASSE échevin à son tour de cette ville et demoiselle Marie Isabelle VIGREUX sa femme, le sieur Philippe CADET vivant greffier du dit Nielles, Adrien, Robert, Charles BOUVART et autres leurs frères et sœurs du surnom de BOUVART aussi héritiers du sieur OGIER…leur est échu des rentes héritières…dont ils ont fait partage le 31 janvier 1737…. Et font subsivision de leur lot : une rente créée par Jean DUVAL laboureur demeurant à Neufville paroisse d’Alquines et Jeanne MUSBART sa femme avec caution solidaire de Guille Acéne MUSBART père d’icelle demeurant à Remilly Wirquin et Jean BEAUCHON ou BEAUCHAN laboureur au profit du sieur GUGELOT marchand demeurant à Journy par contrat du 26 mai 1632, reconnaissance à Saint Omer le 3 juillet 1675 par Gabriel DUVAL laboureur demeurant à Westbécourt paroisse de Bouvelinghem fils et héritier du dit Jean constituant, Pierre MASSON demeurant à Bouvelinghem et Guillemette DUVAL sa femme, fille et héritière du dit Jean et autres au profit de Charles Philippe et Jeanne GUGELOT, ensembles des enfants de Marie GUGELOT, enfants et héritiers de Pierre, transport le 4 septembre 1682 par Philippe Ignace GUGELOT fils et héritier de Pierre, icelui aussi fils et héritier de Flour au profit du dit sieur OGIER et de son frère Guillaume OGIER….reconnaissance à Saint Omer le 2 novembre 1724 par Liévin DUVAL demeurant à Westbécourt, Pierre MERLEN et Jeanne Austreberte DUVAL sa femme, Philippe DUBOIS demeurant à Bouvelinghem et Marguerite DUVAL sa femme et autres au profit du sieur OGIER…Requêtes et commandement des 21 janvier et 30 avril 1728 et 13 novembre 1730..

Une rente quoique remboursée créée par Jean COLLIN fils de Bertin et Martine DEREEPER sa femme au profit du sieur OGIER le 22 août 1717….

Une rente créée par Adrien LEFEBURE demeurant à Nielle et Jeanne WARENGHEM sa femme le 10 mars 1700, acte de ratification le 20 juillet 1718 par Philippe, Jeanne et Marie Anne LEFEBURE….

Une autre rente créée par Philippe, Jeanne et Marie Anne LEFEBURE frère et sœurs, demeurant au dit Nielles le 20 juillet 1718….

Un arrentement créé solidairement par François HERVEZ ? laboureur demeurant à Zutkerque et Marguerite PRIQUART…biens accordés par Charles Philippe PICQUET sieur du Longprey par contrat par devant la loi du pays de Bredenarde le 28 janvier 1716, transport à Saint Omer par le dit PICQUET et Catherine CLEMENT sa femme le 13 décembre 1719 au profit du sieur OGIER… bail et copie authentique le 27 septembre 1727 au profit de Marc Antoine WACQUET et sa femme….

Une rente créée à Saint Omer par Joseph LIMOSIN, alors étudiant en théologie, le 23 juin 1713…Acte du 17 janvier 1731 par lequel Louis THOMAS laboureur à Nielles se charge de la rente à la décharge d’Omer André LIMOZIN et Catherine PATTE sa femme…. Contrat de vente par les derniers à Louis VIGREUX maître arpenteur à Nielles à charge de la dite rente le 10 aout 1729….


4 Pages V   1 2 3 > »   

DLMMJVS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30




2 utilisateur(s) actif(s)
2 invité(s)
0 membre(s)
0 membre(s) anonyme(s)